Entrepreneuriat féminin : Enabel lance une « boîte à outils » destinée aux acteurs de l’écosystème entrepreneurial

Publireportage

Soutenir les femmes dans leur désir de leadership est au cœur des priorités d’Enabel. Une intervention spécifique – le projet Entrepreneuriat féminin financé par le Royaume de Belgique – est même déployée en Guinée pour adresser spécifiquement les contraintes qui pèsent sur les femmes qui entreprennent. C’est pour aller plus loin dans cette dynamique et permettre aux femmes d'entreprendre dans les mêmes conditions que les hommes et bénéficier de la valeur ajoutée qu'elles créent, que l’Agence belge de développement a développé une boite à outils dédiée au développement de l’entrepreneuriat des femmes.

L’action a été développée en partenariat avec Empow’Her, un réseau international d’organisations dédiées à l’autonomisation sociale et économique des femmes.

En prélude à la dissémination de cette boite à outils, le projet Entrepreneuriat féminin d’Enabel a organisé, à Kindia, une conférence de presse pour la présenter devant un panel représentatif d’acteurs intervenant dans l’écosystème entrepreneurial.

« Ma revendication en tant que femme c'est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m'adapter au modèle masculin », a entamé Anne FLAHAUT, Portfolio Manager de Enabel, citant Simone VEIL. Poursuivant, elle a assuré que cette Toolbox été développée dans un esprit de co-construction avec des partenaires « pour que les femmes entreprennent au-delà de leur subsistance et bénéficient de la valeur ajoutée de ce qu’elles créent ».

Cette boîte à outils complète les autres efforts d’Enabel, en soutien à un entrepreneuriat féminin inclusif et durable sur l’axe Conakry-Kindia-Mamou. Elle est destinée avant tout, non pas aux femmes entrepreneures, mais aux acteurs de l’accompagnement à l’entrepreneuriat. « On est satisfait d’avoir un outil qu’on estime pratique. Mais on voudrait surtout s’assurer qu’il répond aux réalités du terrain. C’est pour cela qu’on a réuni les acteurs de l’écosystème entrepreneurial, les incubateurs, les ONG pour partager avec eux l’outil et vérifier qu’il est complet et pertinent dans les différents contextes. Ici en Guinée, on a beaucoup de bonnes pratiques qu’on pourra intégrer pour compléter la boîte à outils » a renchéri Anne FLAHAUT.

Koudoussou Adechina LAOUROU, consultant au compte d’Empow’her qui a accompagné Enabel dans le développement de cette Toolbox a expliqué que cette action n’était pas sans défi, le premier étant justement « d'avoir un outil qui réponde à l'ensemble des terrains d'intervention d'Enabel, avec un focus sur les femmes en milieu rural ». Accompagner l’entrepreneuriat des femmes est d’autant plus pertinent, selon M. LAOUROU que « des études ont prouvé que si les femmes sont accompagnées dans l'entrepreneuriat, les PIB de nos pays en Afrique augmenteraient de 26 . Et dans la croissance économique, on touche un point important du développement de notre pays ».

Replaçant le déploiement de cette boîte à outils dans la continuité des autres actions d’Enabel, Oury Aissatou Diallo, Responsable du projet Entrepreneuriat Féminin de Enabel a d’abord précisé l’approche d’Enabel qui a décidé de « mettre en place des ressources spécifiques, pour développer des outils spécifiques pour accompagner les femmes en tenant compte de leurs besoins spécifiques. D'où le déploiement d’un projet dédié aux femmes entrepreneures », a expliqué M. Diallo.

Au nombre des actions menées par Enabel – et citées par M. Diallo - en soutien à cet entrepreneuriat féminin de croissance et non de subsistance, figure :

  • La contribution à l’'amélioration du cadre juridique guinéen pour que celui-ci soit davantage favorable aux droits et à l’autonomisation économique des femmes
  • Le déploiement du programme « Pépites » afin de créer des « championnes économiques »
  • La constitution et le renforcement de capacités d’un réseau de journalistes/spécialistes de l’entrepreneuriat des femmes
  • La formation d’un vivier de business coachs et la construction d’un hub entrepreneurial destiné à offrir un espace d’échanges et de créativité aux entrepreneurs
  • La construction en cours d’un marché national au Km 36, destiné spécifiquement aux femmes actives dans la filière Pommes de terre.

Depuis Kindia, Cherif Keïta

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 28 juillet 2022 à 15:39

TAGS