Yayi Boni quitte Conakry après un tête-à-tête avec Doumbouya : "Les lignes commencent à bouger…"

Guinée
Thomas Boni Yayi, médiateur de la Cedeao dans la crise guinéenne et le Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Thomas Boni Yayi, médiateur de la Cedeao dans la crise guinéenne et le Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY- Le médiateur de la Communauté Économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a quitté Conakry ce samedi 23 juillet 2022, a appris Africaguinee.com. Avant son départ dans la capitale guinéenne, Thomas Boni Yayi a eu une série de rencontres de haut niveau.

L’ancien Président du Bénin a notamment eu un tête-à-tête avec le colonel Mamadi Doumbouya. Dans le même sillage, le médiateur de la Cedeao s’est entretenu avec des diplomates étrangers en poste à Conakry et une forte délégation du CNRD (comité national du rassemblement pour le développement) dans un hôtel huppé de la capitale.

Lire aussi-Comment "arracher" une transition de 24 mois au CNRD ? Boni Yayi entame ses consultations…

Toutes ces rencontres se sont tenues à huis clos, loin des regards indiscrets, a-t-on appris. M. Yayi n’a cependant pas eu de discussions avec les partis politiques ni avec les organisations de la société civile. Le médiateur n’aurait pas reçu l’aval des autorités. Avant de quitter Conakry, il n’a fait aucune déclaration officielle sur sa mission.

La prochaine étape…

Selon une source proche de la Cedeao, il va d’abord rendre compte au Président en exercice de la conférence des Chefs d’Etat, Umaro Sissoco Embalo. Lequel a effectué une visite éclair ce 20 juillet à Conakry. Objectif, « introduire » le médiateur auprès des autorités de la transition et leur présenter et « présenter » le nouveau président de la commission, Dr Omar Alieu Touray, confie une source généralement bien informée.

La Guinée a jusqu’au 1er Août prochain pour proposer un calendrier acceptable de la transition. Faute de quoi, elle se verrait infliger des sanctions économiques et financières, avait averti la Cedeao au terme de son sommet le 03 juillet dernier à Accra.

« Le médiateur ira rendre compte au président en exercice et présenter son rapport. Mais les lignes commencent à bouger », confie une source bien informée qui laisse remarquer que le fait de nouer le contact est déjà « un pas important » et que « la diplomatie » agira pour la suite.  

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Créé le Dimanche 24 juillet 2022 à 1:06