Assainissement : Dr Dansa Kourouma à l'assaut des ordures au Grand marché de Coyah

Conakry

COYAH-Le président du Conseil National de la Transition (CNT), Dr Dansa Kourouma à la tête d'une forte délégation s'est rendu ce dimanche, 17 juillet 2022 à Coyah pour assainir le grand marché de cette préfecture qui fait partie du grand Conakry. Cette action s'inscrit dans le cadre de la campagne de salubrité lancée par le chef de l'Etat, Colonel Mamadi Doumbouya en fin de semaine dernière. 

Tous les membres du gouvernement sont en ce moment mobilisés dans les quartiers pour débarrasser la capitale Conakry des montagnes d'ordures visibles tout au long des principales artères. Pour étendre cette initiative au-delà de la capitale guinéenne, le président du Conseil National de la Transition (CNT) accompagné de certains conseillers nationaux, a décidé de nettoyer le plus grand marché de Coyah qui ploie sous le poids de l'insalubrité. Un geste qui pourrait limiter à coup sûr les risques de maladies dû à la consommation de certains produits de grande consommation vendus dans les conditions insalubres. 

Présent sur le terrain dans la matinée de ce dimanche, 17 juillet 2022 pour participer à cette journée d'assainissement, le préfet de Coyah, Colonel Yaya Kalissa a félicité Dr Dansa Kourouma pour le déplacement effectué dans sa préfecture. 

« C’est un sentiment de satisfaction, si je vois la deuxième personnalité du pays se déplacer avec tout son personnel, venir dans ma préfecture pour assainir, c’est un vrai confort moral pour moi et pour toute la population de Coyah. Je dis à la population de prendre l’exemple sur le CNT. Le président a fait le lancement à Kassa. Depuis ce jour, les forces de défense et de sécurité ont emboîté le pas. Depuis mercredi passé, de 20 heures à 5 heures du matin nous étions sur le terrain pour l’assainissement…
 

Je remercie le CNT à travers son président l’honorable Dansa Kourouma pour l’initiative prise pour assainir la Guinée, et plus précisément Coyah. J’ai programmé d'urgence tous les élus locaux pour ce programme. Cela s'étend jusqu’au mois de janvier prochain », a-t-il indiqué. 

Abondant dans le même sens, le maire de de la commune urbaine de Coyah, Abou Soumah a, au nom de sa population applaudi, le geste posé par le président du CNT. Selon lui, tous les déchets récoltés à la faveur de cette journée d'assainissement ont été acheminés au dépotoir. Et cela grâce aux moyens mis en place à cet effet par Dr Dansa Kourouma. 
 

« C’est une aubaine pour nous aujourd’hui que le CNT et tous les conseillers viennent accompagner le président pour nous aider à donner un coup de balai pour la propreté de Coyah, qui est la zone la plus sale, il faut le reconnaître, parce que c’est une agglomération très concentrée. Aujourd’hui c’est une autre occasion pour nous que le président du CNT, en tête de son équipe, qui est venu vraiment nous accompagner et avec beaucoup de matériels, même des camions pour transporter ce que nous avons récolté comme déchets, au dépotoir. C’est vraiment salutaire, la population est très contente », se réjouit-il.Poursuivant, le maire de la commune urbaine de Coyah a égrené les difficultés rencontrées dans la gestion des ordures.
 

« Il faut des PME conséquentes. C’est le problème fondamental que nous avons, parce qu’il y a deux PME qui travaillent. Et nous, au niveau de la commune, la moitié des recettes du marché, sont versées au niveau de la PME. C'est 14 millions de francs guinéens par mois, que nous donnons à cette PME. Mais on n’est jamais satisfait, parce que la production est très grande. Et aujourd’hui, les marchandes nous empêchent de travailler. Pourtant, on travaille pour elles. Ce ne sont pas nos concessions », s'est défendu Abou Soumah, maire de Coyah.
 

Pour sa part, Dr Dansa Kourouma, président du CNT a d'abord expliqué aux habitants de Coyah le sens réel de cette campagne d'assainissement lancée par le président de la transition. Ensuite, l'ancien président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG) a justifié le choix porté sur la préfecture de Coyah.
 

« D’abord, Conakry est sale, nous le savons. Tous les Guinéens, en tout cas ceux qui ont les yeux ouverts sur les réalités, savent que Conakry est sale. Et, en saison des pluies, les risques d’inondation sont élevés. Le chef de l’Etat a instruit son gouvernement de se déployer dans les 5 communes pour coordonner l’assainissement des différents quartiers de Conakry. Alors comme Coyah ne faisait pas partie de ce programme de Conakry, et on parle souvent du grand Conakry, nous avons estimé que Coyah et Dubréka doivent faire partie de cette campagne. C’est pourquoi le CNT, en tant qu’organe législatif, a décidé de s’associer aux autorités de Coyah pour assainir le grand marché de Coyah. Ce n’est que la première phase de notre opération. La semaine prochaine, nous serons au palais du peuple où nous allons désherber, curer les caniveaux, évacuer les eaux usées et le palais retrouvera une toilette claire. C’est une opération pour montrer l’exemple que ceux qui salissent doivent être prêts à nettoyer. L’exemple doit être pris en haut et l’imitation en bas.

Notre présence ne se limitera pas à Coyah, nous allons assainir le site touristique de Dubréka, on va débarrasser de tout ce qui est là-bas comme ordures et passer une couche de peinture. Ce n’est pas du tout du spectacle mais c’est le début du commencement », a annoncé le président du CNT.
 

Par ailleurs, Dr Dansa Kourouma a saisi l'occasion pour remercier le président de la transition qui a donné l’exemple. Car soutient-il, « On l’a vu la main à la patte. Ce n’est pas la Guinée qui a commencé ça. Thomas Sankara, Paul Kagamé, on ne les a pas vus les mains dans les ordures ? Il faut que les Guinéens acceptent de croire à leurs dirigeants. S’écouter, se comprendre…, parce que, quand Conakry est propre, les premiers bénéficiaires, c’est la population qui vit dans la précarité. Il y aura moins de maladie, les frais des soins médicaux vont baisser et c’est un élément de développement social. Mais si les hôpitaux sont payants, les médicaments sont payants et vous ne faites pas une bonne prévention de la maladie en vous débarrassant des ordures, ce que vous perdez, vous le payez à l’hôpital en termes de frais médicaux », a laissé entendre Dr Dansa Kourouma.

 

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Lundi 18 juillet 2022 à 0:10