Mamri : Kassory accusé d'un détournement de plus de 46 millions Usd

Guinée
L'ancien Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana
L'ancien Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana

CONAKRY-Que reproche-t-on concrètement à l’ancien Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana ? Le procureur spécial de la Crief, Aly Touré a fait révélations tonitruantes ce vendredi 15 juillet 2022 en conférence de presse. C’est la première fois qu’il en parle alors que l'ex chef du Gouvernement d'Alpha Condé est incarcéré depuis le 06 avril dernier. 

« Le parquet spécial que nous sommes reprochons à M. Ibrahima Kassory Fofana des détournements de plusieurs milliers de milliards de francs guinéens et plusieurs millions de monnaies en devise », a entamé Aly Touré avant de donner des chiffres qui donnent le « tournis ».

Il s’agit notamment dit-il, de la somme de 46.293.655 dollars (quarante six millions deux cent quatre-vingt-treize mille six cent cinquante-cinq dollars Us) dans le cadre de l’appui de la MAMRI (Mission d’Appui à la Mobilisation des Ressources Internes) à l’ANIES (Agence Nationale d'Inclusion Economique et Sociale)  par rapport à la procédure d’urgence pour supporter l’épidémie de covid-19.

Ce n’est pas tout. Selon le magistrat du parquet, dans le cadre de la gestion de la Primature, il est reproché à l’ex chef du Gouvernement d’Alpha Condé un détournement de la somme 81.234.422.021 GNF (quatre-vingt-un milliards deux cent trente-quatre millions quatre cent vingt-deux milles-vingt-un). « Ce sont des montant qui ont été sortis des caisses de l’État, entièrement décaissés sur ordonnance de M. Ibrahima Kassory Fofana. A date, nous n’avons aucune justification de l’utilisation de ce montant par rapport à sa gestion au niveau de la Primature », a expliqué Aly Touré. Le cumul des montants annoncés avoisine les 150 milliards Gnf.

Au-delà de cela, poursuit le magistrat « il y a d’autres montants non moins importants qui ont été révélés dans sa gestion, et constatés par rapport aux mouvements au niveau de ses comptes bancaires en francs guinéens et en devises (dollars, euros). Ce sont des comptes qui ont connu suffisamment de mouvements suspects par rapport à l’inculpé », explique Aly Touré qui précise qu’il y a d’autres faits reprochés à M. Ibrahima Kassory Fofana, par rapport aux rétro-commissions lors de sa gestion.

Le dossier est encore pendant devant la Chambre de contrôle de l’instruction de la Crief.

Nous y reviendrons !

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 15 juillet 2022 à 19:00