Ciblage des ménages indigents : Le Fonds de Développement Social et de l'Indigence sensibilise les responsables communautaires à Nzérékoré et Yomou...

Guinée forestière
Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence
Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence

N’ZÉRÉKORÉ- Une forte délégation du Fonds de Développement Social et de l'Indigence (FDSI) séjourne en ce moment dans la région administrative de Nzérékoré. Conduite par son Directeur Général, M. Lansana Diawara, la mission sensibilise les responsables communautaires pour obtenir leur adhésion et leur engagement pour accompagner le processus de ciblage des ménages indigents. Pour la journée de ce dimanche 03 juillet 2022, ce sont les préfectures de Nzérékoré et Yomou qui ont accueilli la délégation du FDSI.

A Nzérékoré, les autorités communales ont salué le lancement de cet important programme par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya. Ce projet phare pilotée par le Fonds de Développement Social et de l'Indigence va contribuer à réduire considérablement la pauvreté dans le pays.

"Qui parle du Fonds de Développement Social et de l'Indigence parle de la prospérité du citoyen à la base. Car Dieu a créé les hommes mais n'a pas mis les mêmes moyens à leur disposition. L'avènement du CNRD, est pour nous aujourd'hui comme la première pluie pour le paysan. Parce que c'est maintenant qu'on parle de fonds pour les indigents. Et quand ça s'est fait, ça veut dire que le développement est jusque dans toutes les cases. Ça lutte contre la pauvreté. M. le Directeur Général, je vous souhaite plein succès dans cette activité. Car quand quelqu'un trouve à manger, il ne parlera pas de politique", a lancé Moriba Albert Delamou, maire de la commune urbaine de Nzérékoré.

Après Nzérékoré, ce fut le tour de Yomou où le maire a indiqué que sa commune est l'une des plus pauvres de la région.  La présence du Fonds de Développement Social et de l'Indigence dans sa juridiction le soulage. Car ce programme, a-t-il dit, va permettre aux citoyens de surmonter certaines difficultés.

« La présence de cette mission à Yomou nous réjouit à plus d'un titre. M. le Directeur Général, votre présence parmi nous, nous donne la chance de nous exprimer sur certains maux dont souffre Yomou. Aujourd'hui Yomou est la seule Préfecture en région forestière qui n'a pas une goutte de bitume. En rentrant à Yomou, on ne sait même pas si nous arrivons dans une préfecture. L'indice de pauvreté est palpable, on le sent. Pour moi, vous êtes la personne la mieux indiquée pour nous aider à pouvoir surmonter un tel défi », a lancé Marcel Théo DOUALAMOU, maire de la commune urbaine de Yomou.

D'après les données de l'INS (Institut national de la statistique), la région de Nzérékoré compte 606 quartiers et districts, 4386 secteurs qui doivent être touchés par ce vaste programme. Dans sa prise de parole, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence FDSI a invité les représentants communautaires à s'investir pour la réussite de ce programme qui va transformer la Guinée.

"Je vois invite à accompagner le Fonds de Développement Social et de l'Indigence dans ces opérations de ciblage en transmettant les mêmes messages de sensibilisation à vos communautés respectives. Votre rôle ne se limite pas à cela. Bientôt les agents enquêteurs seront déployés sur le terrain. Ils auront besoin de votre accompagnement. Nous comptons sur vous pour la réussite de ce programme, afin que tous les guinéens jouissent des fruits de la croissance économique de ce pays. C'est le seul moyen pour que les personnes démunies, même dans les zones les plus reculées, puissent bénéficier des retombées, des avantages économiques de ce pays", a invité Lansana Diawara, Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence.

De leurs côtés, les autorités administratives dont les préfets des deux localités sont engagés à accompagner le processus engagé par le Gouvernement guinéen. Dans la région de Nzérékoré, 1. 194 853 personnes sont ciblées pour être enregistrées dans la base de données du registre social unifié (RSU), soit 170 693 ménages.

A suivre…

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Lundi 04 juillet 2022 à 18:09