Ciblage des ménages indigents à Mamou : Le FDSI boucle ses activités de sensibilisation communautaire

Moyenne Guinée

MAMOU-Le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) poursuit son offensive dans les villes de l’intérieur du pays. Ce vendredi 1er juillet 2022, la délégation du FDSI conduite par Lansana Diawara a bouclé ses activités de sensibilisation communautaire en vue de la mise en place du Registre Social Unifié « RSU » dans la région administrative de Mamou.

A cette occasion, elle a conféré avec les responsables locaux, -présidents de districts et les chefs de quartier de la commune urbaine- au bloc administratif de la préfecture. L’objectif est d’impliquer ces représentants de la communauté dans le processus de ciblage des ménages indigents. Après la sensibilisation communautaire, la prochaine phase consistera au déploiement des enquêteurs au sein des communautés.  

L’évènement a été présidé par le préfet de Mamou Mamady Diallo. Dans son discours, il a rappelé que la première phase avait mobilisé tous les préfets, les sous-préfets et maires de la région. Le premier responsable de la préfecture de Mamou a félicité les dirigeants du Fonds de développement social et de l’indigence pour avoir pris en compte Mamou dans le programme de ciblage des ménages indigents mais aussi de développement social.

« La préfecture de Mamou s’est engagée à promouvoir les messages et programmes de ce processus jusqu’à la satisfaction totale de notre communauté dans le bien-être et le mieux-vivre qui constituent un souci majeur », a indiqué le préfet de Mamou.

Pour sa part, le maire de la commune urbaine s’est dit heureux de cette initiative des nouvelles autorités. « Pendant ces dernières années, il y a eu beaucoup de richesses dans le pays. La richesse s’est accumulée mais la pauvreté n’a fait qu’augmenter. C’est pour rectifier le tir que le Gouvernement a décidé de ramener cette richesse au niveau des couches vulnérables. C’est le souhait que nous exprimons depuis longtemps et voilà qui est la bienvenue. Nous attendons la concrétisation de cette bonne initiative », a indiqué Elhadj Ahmed Tidiane Diallo.

Pour sa part, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence est revenu sur la portée de ce programme phare des nouvelles autorités qui ont à cœur le bien-être de tous les guinéens.

« Le processus de ciblage des ménages indigents a été déclenché conformément aux orientations du président de la République et du Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et la redistribution des richesses. En 10 ans (2008-2018), le constat est alarmant. La pauvreté a doublement augmenté alors que le PIB (produit intérieur brut) en 2008 qui était à 37.862 milliards est passé à 99,800 milliards en 2018. On voit là que malgré cette création de richesses la pauvreté a grimpé.

Alors, pour une meilleure redistribution de la richesse allant dans le sens de la protection sociale dans notre pays, le CNRD et le Gouvernement ont eu l’idée de lancer le registre social unifié qui est un outil robuste, qui va clairement, enfin de processus nous indiquer le nombre de pauvres que nous avons en Guinée. Mieux, on saura qui sont-ils ? Où ils habitent ? Quel est leur numéro de téléphone ? Ils auront enfin de compte une carte biométrique. C’est ça le processus.

Et pour cela, l’implication de chaque citoyen et nécessaire. Car ce processus est innovant pour notre pays mais également pour la sous-région. Il permettra de Conakry à Lola d’identifier l’ensemble des pauvres dans notre pays. Dans la zone spéciale de Mamou, quelques 590.000 personnes seront ciblées pour être enregistrées dans la base de données du registre social unifié. Soit 84.000 et quelques ménages », a expliqué Lansana Diawara.

Depuis Mamou, Habib Samaké

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 02 juillet 2022 à 18:58

TAGS