Binta Laly Sow parle : "Personne n'a le monopole du savoir-faire…que les gens se calment"

Culture
Binta Laly Sow et Manamba Kanté, photomontage AFRICAGUINEE.COM
Binta Laly Sow et Manamba Kanté, photomontage AFRICAGUINEE.COM

CONAKRY- Après le "bad buzz", la paix des braves. Une polémique s'est emparée de la toile vendredi 1er juillet 2022, autour de la chanson "d’anthologie" "Bhouloun Ndjouri" (petite source de miel) de la diva de la musique pastorale guinéenne Binta Laly Sow. Laquelle a indiqué n’avoir pas été préalablement consultée par la chanteuse Manamba Kanté, fille du célèbre feu Mory Kanté, avant l’interprétation de sa chanson "Bhouloun Ndjouri", un tube qui fait sensation chez les mélomanes.

Mais grâce à l’implication de plusieurs artistes et hommes de culture, cette polémique qui avait commencé à prendre de l’ampleur, a été dissipée vendredi soir par les deux artistes qui, dans une vidéo, largement partagée sur la toile, ont entonné ensemble le tube « Bhouloun Ndjouri », objet de la polémique. Binta Laly Sow qui a été interrogée par Africaguinee.com a indiqué avoir fait passer l’éponge. Dans cet entretien qu'elle a accordé à Africaguinee.com, cette musicienne âgée de 77 ans avec 5 albums à son actif, a fait parler son cœur.  Elle a profité pour envoyer un message à ses fans. 

AFRICAGUINEE.COM : Comment avez appris la reprise de votre chanson Bhouloun Ndjouri par Manamba Kanté ? 

BINTA LALY SOW : Ce que je vais dire tout d’abord, je n’ai aucun problème avec ça. Elle m'avait dit un jour qu'elle m'aimait naturellement et qu'elle voudrait reprendre un de mes morceaux. On s'était dit ça un jour. Mais, elle ne m'a pas prévenu lorsqu'elle a entamé le travail pour reprendre ma chanson Bhouloun Ndjouri. Cependant, je dois reconnaître qu’elle m'avait parlé de ça un jour.

Vous savez, la carrière d'un artiste c'est juste pour un temps. Si quelqu'un utilise ton œuvre par amour pour la faire grandir davantage, tout ce que tu peux faire c'est d'accepter. Surtout si la personne ne l'a pas fait dans l'intention de nuire ou de falsifier tes œuvres. Les gens parlent beaucoup de ce sujet dans la cité mais moi l'acte de Manamba Kanté ne me fait pas de mal. 

Certains sont allés jusqu’à dire que vous auriez dû porter plainte. Que leur répondez-vous ?

Je ne porterai jamais plainte pour ça. J'ai dépassé ce stade-là. Dites aux gens qui disent que je devais porter plainte contre elle, de comprendre que dans la vie personne n'a le monopole du savoir-faire. Qui que tu sois, un jour quelqu'un d'autre va revenir sur ton œuvre.

Tout ce que je peux dire à Manamba Kanté, ce que je n'ai aucun problème avec ça et je ne porterai jamais plainte contre elle pour ça. Je lui demande de suivre sa carrière. Il faut que l’on se donne les mains, qu'on continue à nous amuser, à nous aimer, à égayer le public mélomane, qu'on soit comme des sœurs de même mère. Bientôt je vais arrêter la musique. C'est le seulement le succès qui peut propulser quelqu'un jusqu’au-delà de 50 à 60 ans de carrière. 

Quel message avez-vous pour vos fans ? 

Je demande à mes fans de ne pas se fâcher à cause de ça. Parce que tout le monde sait que ce n'est pas Manamba Kanté qui a composé Bhouloun Ndjouri, mais Binta Laly Sow. La vie là c'est juste pour un temps. En plus il y a une différence entre les deux chansons. Donc j'invite mes fans à se calmer et de l'accepter. Et puis ce n'est pas parce que je suis vieille, si je veux aujourd'hui je vais faire une autre chanson qui sera mieux que Bhouloun Ndjouri. Déjà j'ai une surprise pour mes fans, bientôt je vais faire quelque pour eux. 

Entretien réalisé par Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023 

Créé le Samedi 02 juillet 2022 à 3:51