Fiasco à l’examen d’entrée en 7ème année : Beyla et ses 14 sous-préfectures n’ont eu que 2 admis...

Guinée forestière
Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation et le ministre délégué à la Défense Aboubacar Sidiki Camara, dans une salle d'examen au CEE
Guillaume Hawing, ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation et le ministre délégué à la Défense Aboubacar Sidiki Camara, dans une salle d'examen au CEE

N’ZÉRÉKORÉ- Les résultats de l'examen d'entrée en 7ème année, proclamés ce mardi 28 juin 2022, n’ont pas fini de dévoiler leurs secrets. Sur toute l'étendue du territoire national il y a eu 17, 62%. Un résultat qui agace mais qui, selon certains encadreurs reflètent la physionomie actuelle de l'enseignement guinéen. A Nzérékoré le pourcentage d'admis reste très faible (5.73%). Certaines sous-préfectures -Womey et Palé- ont eu zéro (0) admis. 

Sur un effectif de 10.926 candidats à l'enseignement général, seulement 627 ont été proclamés admis dont 210 filles. Soit un taux de réussite de 5.73%. En Franco-arabe, sur les 1.189 candidats, c’est 99 qui ont eu la moyenne dont 8 filles, soit 8,32% d'admission dans la principale agglomération de la Guinée forestière. 

La préfecture de Beyla composée de 14 sous-préfectures n'a enregistré que 2 admis dont un à l'enseignement général et l'autre au Franco-arabe. Interpelé, Fodé Condé, DPE par intérim nous a confirmé l'information précisant qu'il n'avait pas tous les statistiques sous la main. 

La préfecture de Yomou quant à elle a enregistré 185 admis sur 3895 candidats, soit un taux d'admission de 4,90%, nous a confié Fassou Pé Loua, DPE de Yomou. Macenta et ses 14 sous-préfectures n’ont enregistré que 92 admis, a-t-on appris.

Qui est le responsable de cet échec ? Le DPE de Nzérékoré a pointé du doigt tous les acteurs impliqués dans le système éducatif guinéen. Il annonce des dispositions draconiennes à l’ouverture prochaine.

"Tous les fondateurs d’écoles privées qui voudront recruter des enseignants dans leurs écoles, ils passeront le dossier par là. Je vais mettre une commission qui va vérifier. Le besoin d'enseignants dont ils auront besoin, on le mettra à leur disposition après avoir identifié, étudié le dossier de chacun, pour voir si réellement, il a la capacité. Beaucoup d'écoles sont là, c'est des enseignants de parenté. Son neveu est là il sait lire, son neveu est là il sait compter…mais il est sorti de quelle école professionnelle ? On ne sait pas. C'est la même chose pour le public", nous a confié Yozilé Joël Kolamou, Directeur Préfectoral de l'Éducation de Nzérékoré.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mercredi 29 juin 2022 à 13:57