Vers l'échec du dialogue? "Nous sommes très déçus…on en tirera les conséquences"

Guinée
Des acteurs politiques guinéens réunis à l'hôtel Kaloum
Des acteurs politiques guinéens réunis à l'hôtel Kaloum

CONAKRY-Plusieurs dirigeants de coalitions politiques ont exprimé leur déception, à la clôture du cadre de concertation et de dialogue inclusif. Cette rencontre que le Premier ministre Mohamed Béavogui a voulu large, ouvert et inclusif rencontre déjà des couacs, alors qu’elle est censée baliser le chemin pour une transition inclusive et apaisée.

Le locataire du palais de la Colombe a demandé aux leaders politiques et sociaux qui ont pris part aux travaux qu'il a lancés, de déposer leurs propositions de sortie de crise d’ici le vendredi, 1er juillet 2022 à la faveur d'une nouvelle rencontre. Visiblement cette invite a exaspéré une bonne partie de la classe politique guinéenne.

C’est le cas de Saikou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l'Union des Forces Républicaines (UFR) et Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG). Ils ont fait part de leur déception dans un langage cru.

« Il faut reconnaître que ce n'est pas ce que j'attendais. Aujourd'hui, j'aurais bien aimé que le Premier ministre dise ici : j'ai écouté, j'ai entendu, je vais me retrouver avec mon cabinet bientôt pour faire une proposition aux partis politiques et à la société civile les plus représentatifs pour qu'ensemble, on définisse les directives de la transition. On a tendance à croire aujourd'hui, qu'ils sont en train de tituber. Ils n'ont aucun programme pour sortir la Guinée de cette situation. Ils ont réussi quand même à créer une opposition dans la transition.

Et ce qui est le plus grave aujourd'hui, il y a des gens qui sont payés pour venir vociférer et dire du n'importe quoi. Alors que nous savons tous que plus que la transition dure, plus elle devient coûteuse pour la population…A mon avis, je ne pense pas que c'est nécessaire de déposer quoi que ce soit comme propositions », a martelé ce proche de Sidya Touré.

Tout comme le secrétaire exécutif de l'UFR, le vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) se dit déçu par le discours de clôture du Premier ministre. Dr Fodé Oussou Fofana déplore le manque de volonté de la part de ceux qui dirigent la transition. 

« Nous avions pensé qu'on a retrouvé enfin un cadre plus structuré, mais vous avez vu la mamaya qui s'est passée à l'intérieur. Ça allait dans tous les sens. Nous avons déjà par le passé, expliqué et envoyé des mémos pour dire quel est le cadre de dialogue que nous souhaitons. Quand le Premier ministre nous a appelés, on avait pensé qu'il avait le mandat et qu'à la sortie de là, il allait prendre l'engagement d'aller voir le Chef de l’Etat pour qu'on prenne un décret pour mettre un cadre de dialogue. On ne peut pas dialoguer quand il n'y a pas un cadre.

Mais le Premier ministre nous dit que la prochaine rencontre, le 1er juillet, les gens doivent envoyer encore des contributions. Il n'y a pas de volonté. C'est une déception totale, mais je pense que nous avons bien fait de participer. Parce que, si on n'était pas venus, les gens auraient dit non vous n'avez pas participé. Nous avons prouvé notre bonne volonté et à partir de là nous allons tirer les conséquences par rapport à ça. Mais c'est une déception totale, nous sommes très déçus du discours du Premier ministre », a fustigé Dr Fodé Oussou Fofana.

L’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté lui aussi est resté sur sa faim par rapport à l’organisation. Il insiste sur la nécessité d’aller un peu plus vite vers l’essentiel.

 

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Lundi 27 juin 2022 à 22:27