Amélioration des droits des femmes : le Maroc félicité pour ses réformes courageuses...

Afrique

Le Royaume du Maroc a été félicité par une experte du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) pour les actions volontaires prises par le Roi Mohammed VI afin d’améliorer les droits des femmes, notamment le relèvement de l’âge légal du mariage et l’affirmation du principe d’égalité des hommes et des femmes dans les relations familiales, qui sont désormais inscrits dans le Code de la famille.

Une autre experte s’est réjouie que la Constitution marocaine de 2011 interdise toutes les formes de discrimination – une disposition qui est reprise dans plusieurs textes de loi.


M. Abdelwahab Gain, Président de l'African Human Rights Watch et le professeur M. Shaibatah Mrrabih Rabou Président du « Sahara Center for Studies and Research on Development and Human Rights », présents à Genève, en marge de la 50ème session du Conseil des DH, ont participé en tant que société civile à l'examen du Royaume du Maroc devant le Comité des Nations Unies pour l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW).


Suite à un échange d'opinions avec les membres de la délégation marocaines sur les questions qui ont retenu l’attention des experts du Comité, MM Gain et Shaibatah ont fait part de leurs observations :


>le respect par le Maroc de ses obligations au titre de la Convention internationale sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes ;
>La prise de contact avec huit experts membres du Comité des Nations Unies avant et après les sessions d'examen, du Pérou et de l'Espagne ;
>les mesures prises par le Gouvernement pour l’assurance des garanties des droits des femmes  devant le système judiciaire, la participation politique des femmes, l'autonomisation économique et le droit à l’Emploi, aux soins de santé et à la  sécurité sociale.


Dans le cadre des efforts de la société civile pour renforcer le plaidoyer auprès des Instituions onusiennes concernant le dossier l'intégrité territoriale du Royaume, les deux intervenants ont déclaré avoir communiqué avec plusieurs experts d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient des Émirats arabes unis et du Koweït sur les moyens de coopération concernant le travail sur les questions d'intérêt pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. 

Source MAP

Créé le Vendredi 24 juin 2022 à 10:27