Relance du dialogue : le camp de Cellou tourne le dos à Béavogui...

Guinée
Cellou Dalein Diallo, président de l'ANAD
Cellou Dalein Diallo, président de l'ANAD

CONAKRY- L’ouverture du cadre de la concertation prévue ce vendredi 24 juin connaîtra une absence de taille. L’alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) dirigée par l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo a donné une suite de non-recevoir à l’invitation du Gouvernement.

« Nous n’irons pas à ces concertations demain. Parce que le cadre ne nous convient pas. Lorsqu’ils vont décider de changer de format on verra », a confié à Africaguinee.com M. Aliou Condé, secrétaire général de l’UFDG parti membre de l’ANAD.

La convergence pour la renaissance de la démocratie en Guinée (Cored) de Mamadou Sylla a également décidé de tourner le dos au Gouvernement.

Qu’en est-il du camp de Sidya Touré ?

Le FNDC politique est toujours en concertation. Mais déjà, on dénonce un vice de forme dans la lettre adressée aux coalitions.

« Le ministre Mory Condé fait croire qu’il y a eu des concertations antérieures et que c’est dans ce cadre que nous devons continuer pour arriver à la mise en place d’un cadre de dialogue. Or, nous disons qu’il n’y a jamais de concertations sauf quand le président de la transition nous a reçu en septembre au palais du peuple.

Nous estimons que le premier a fait une déclaration allant dans le sens de l’apaisement. Il doit être encouragé dans ce sens », a confié à Africaguinee.com le secrétaire exécutif de l’UFR, Saikou Yaya Barry.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 23 juin 2022 à 17:52