Mamadou Sylla : "Pourquoi nous soutenons la marche du FNDC…"

Guinée
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG
Elhadj Mamadou Sylla, leader de l'UDG

CONAKRY-Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) s'apprête à organiser sa première marche pacifique sous la transition dirigée par le Colonel Mamadi Doumbouya. L’objectif de manifestation est de faire fléchir les nouveaux maitres du pays sur certains points de transition, objets de controverse, telle que la durée fixée à 36 mois.

Cet appel à manifester du FNDC suscite de vives réactions mais également des inquiétudes car la junte a interdit les manifestations de rue. Si le RPG arc en ciel et ses alliés se désolidarisent de cette mobilisation prévue le 23 juin prochain, ce n’est pas le cas au niveau du G58, composé de plusieurs coalitions. La Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée (CORED) annonce son soutien à la démarche du FNDC. Pourquoi ce soutien ? Africaguinee.com a interrogé Elhaj Mamadou Sylla le président de ce front politique.

Lire aussi-Mamadou Sylla parle : "Ce qui risque d’arriver si le Cnrd retarde…"

« On a lu la charte élaborée par le CNRD. L'article 8 confère à tout Guinéen de marcher s'il le souhaite. On a été contactés et nous avons tenu une réunion pour analyser la chose. Le FNDC a dit qu'il va marcher pacifiquement et ses responsables se sont déplacés pour venir nous voir physiquement. De toutes façons, la manifestation n'est pas interdite, elle est consacrée dans nos textes de loi. Les membres de la CORED ont dit comme elle est légale, ils ont décidé de la soutenir. Ce n'est pas contraire à la loi parce que nous sommes dans un pays démocratique », a déclaré Elhaj Mamadou Sylla.

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FDNC) étant un mouvement citoyen, le président de l'Union Démocratique de Guinée (UDG) ne ferme pas la porte à ses militants qui selon lui, sont libres de participer à la marche pacifique projetée le 23 juin 2022. 

« Nos militants sont avant tout des citoyens guinéens. On a tous commencé dans la société civile. On n'a pas dit que c'est la CORED qui va marcher. Mais les militants qui sont des citoyens guinéens, s'ils jugent utile de sortir accompagner le FNDC, ils sont libres. On ne peut pas dire aux gens de ne pas sortir », a martelé Elhaj Mamadou Sylla. 

A suivre...

 

Siba Engagé

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 623 06 56 23

Créé le Vendredi 17 juin 2022 à 12:32

TAGS