N’Zérékoré : Doma Loua écope de la "perpétuité" pour avoir violé puis assassiné…l'épouse de son père Foromo

Guinée forestière
Doma Loua arrêté devant le juge du TPI de N'Zérékoré
Doma Loua arrêté devant le juge du TPI de N'Zérékoré

N’ZÉRÉKORÉ-Les audiences foraines se poursuivent dans la région de Nzérékoré, où plusieurs dossiers criminels sont inscrits au tableau. Après la condamnation, ce mardi 14 juin 2022, d’un féticheur reconnu coupable de « viol de masse », le tribunal de première instance de Nzérékoré vient de rendre son verdict dans un autre cas de viol singulier.

Doma Loua, a été reconnu coupable de viol suivi d’assassinat sur sa marâtre. L'acte s'était produit dans le district de Souhoulé, situé dans la sous-préfecture de Soulouta. Il écope de la réclusion criminelle à perpétuité avec 30 ans de période de sûreté.

"En matière criminelle et en premier ressort, après avoir délibéré sur l'action publique déclare Doma Loua coupable des faits de viol suivi d'assassinat. Pour la répression, le condamne à la réclusion criminelle à perpétuité avec 30 ans de période de sûreté. Sur l'action civile, reçois M. Foromo Loua en sa constitution de partie civile, constate qu'il n'a rien sollicité de dommage à titre de réparation", a annoncé Aboubacar Thiam, président du tribunal de première instance de Nzérékoré.

Rappel des faits…

C'est au mois de novembre dernier que Doma Loua avait commis cet acte ignoble dans le district de Souhoulé, sous-préfecture de Soulouta. Selon les informations recueillies sur le terrain, à la date du 07 novembre 2021, la femme victime avait été déclarée portée disparue avant que son corps ne soit retrouvé le 10 du même mois dans une cabane.

Doma Loua avait tenté de coucher à plusieurs reprises avec la femme de son papa en vain. Il a alors profité d'un déplacement de cette dernière dans son champ pour la poursuivre et se jeter sur elle en brousse. Après l'avoir violé, il l'avait assassiné puis cacher son corps non loin de la cabane.

La découverte du corps de la dame avait provoqué l'indignation des jeunes qui s'étaient attaqués au commissariat où était emprisonné le jeune Loua.  Les forces de l'ordre étaient intervenues pour le sauver. Depuis, il était incarcéré à la maison centrale de Nzérékoré.

 

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mercredi 15 juin 2022 à 14:15