Mandiana: Un citoyen mis aux arrêts pour avoir donné le nom de son motel à feu "Ahmed Sékou Touré"

Haute Guinée
Sékou Touré, premier président de la Guinée
Sékou Touré, premier président de la Guinée

MANDIANA-Un propriétaire de maquis vient d'être interpellé par des agents de la police, dans la préfecture de Mandiana, située à plus de 80 kilomètres de la commune urbaine de Kankan, chef-lieu de la région de la savane guinéenne.

Son crime ? Avoir donné le nom de son motel à feu Ahmed Sékou Touré, premier président de la Guinée indépendante.

Les agents de la police de ladite localité ont jugé son acte « outrageant » et contraire à la loi. Aussitôt signalé, un pick-up de la police s'est dirigé sur les lieux pour interpeller le propriétaire dudit maquis Adel Camara et certaines personnes qui y travaillaient. Mais ces travailleurs ont été relâchés. Finalement, c’est le tenancier du bar qui s’est fait embarquer.
 

Joint au téléphone ce mercredi 15 Juin 2022, par notre correspondant basé dans la région de Kankan, un proche de M. Camara explique :

"Effectivement mon frère a été arrêté par des agents de la police, parce que notre motel porte le nom de Ahmed Sékou Touré. C’est seulement à cause de ça. Pourtant ce nom a été donné à ce motel il y a plus de 2 ans, sous régime de l'ex président Alpha Condé.

Mais le nouveau commissaire qui vient d'arriver actuellement, veut montrer que c'est les militaires qui sont au pouvoir. Sinon ce n'est pas un crime ça. Il nous a intimés d'effacer complètement le nom de l'ex Président Ahmed Sékou Touré sur le motel. C’est à ce prix que mon frère va recouvrir sa liberté", explique Moussa Camara.

Pour l'heure, nous n'avons pas pu avoir la réaction du premier responsable du commissariat de la police de Mandiana, dans cette affaire.

Depuis Kankan, Facély Sano

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 15 juin 2022 à 20:34