Crimes de sang commis sous le règne d'Alpha Condé : "Le début des auditions n'est pas pour demain…"

Guinée
L'ancien président guinéen Alpha Condé
L'ancien président guinéen Alpha Condé

CONAKRY-Le 04 mai 2022, la justice guinéenne a ouvert une enquête sur les crimes de sang commis dans le sillage du référendum constitutionnel de 2020 et de la présidentielle de la même année.

Sur le fondement des dispositions de l'article 60 du code de procédure pénale et sur la base des rapports d'autopsie réalisés sur certaines victimes et autres documents ou supports électroniques, le cabinet du doyen des juges d'instructions près le Tribunal de première instance de Dixinn, a été désigné pour procéder à l'instruction préparatoire par rapport aux faits que la justice guinéenne reproche au président déchu, Alpha Condé et 26 "piliers" de son régime. 

Parmi les accusations collées à l’ancien président et ses anciens complices il y a : "Meurtres, assassinats, complicité de meurtre et d’assassinat, homicide involontaire, coups et blessures volontaires, arrestations, enlèvements, séquestration, torture, destructions et dégradations de biens publics-privés, pillages, vols, agressions sexuelles et viols".

Pour faire la lumière sur cette affaire, le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Dixinn, M. Alghassimou Diallo, avait lancé un appel à témoin à l’endroit de toutes les victimes, parents de victimes et de manière générale toute personne physique ou morale, structure ou entité pouvant fournir des informations ou disposant d'éléments pouvant éclairer la lanterne de la justice sur ces crimes et délits sus mentionnés, de se mettre en rapport avec le cabinet du doyen des juges d'instructions pour livrer leur part de vérité. 

Interrogée sur l'évolution de cette procédure, une source proche de ce dossier a confié à Africaguinee.com que le dossier suit cours normal. Mais selon notre interlocuteur, la procédure risque de prendre du temps, puisque d'après lui, il y a beaucoup de choses à faire avant l'ouverture du procès. 

"Il est trop tôt pour donner des détails sur l'évolution du dossier. Ces genres de procédures prennent beaucoup de temps. Vous avez suivi le dossier d'Hissène Habré -(ancien président du Tchad, jugé et condamné à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité et torture, notamment pour viols et esclavage sexuel, ainsi que pour crimes de guerre, par les Chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises le 27 avril 2017 au Sénégal ndlr)-, les enquêtes ont pris plusieurs années et le jugement également. Donc, la date des auditions pour ce dossier n'est pas pour demain. Ça risque de prendre du temps", nous a confié une source proche du dossier. 

Faut-il rappeler que de 2010 au 5 septembre 2021, marquant les années de règne d’Alpha Condé, plus de 200 personnes ont été tuées lors en Guinée. Mais, la justice guinéenne ne s'est intéressée que sur le seul cas lié aux crimes commis en 2020.

Dossier à suivre ! 

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tél. : 00224 666 134 023

Créé le Mardi 14 juin 2022 à 11:16