Boké : Lancement réussi des activités de sensibilisation sur le ciblage des Ménages Indigents

Basse Guinée

BOKE-Après Labé, Faranah, N’Zérékoré, les activités de sensibilisation des autorités Politico-Administratives sur le ciblage des Ménages Indigents, ont été officiellement lancées ce jeudi, 2 juin 2022 dans la Région administrative de Boké.

Le programme est piloté par le ministère de l’Action Sociale, de la promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables (MPFEPV), à travers la Direction Générale du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI).

Dans la région administrative de Boké, 819.950 personnes sont ciblées pour être enregistrées dans la base de données du Registre Social unifié (RSU), soit 117.136 ménages (DG FDSI). Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de protection sociale voulue par le Président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya, le Président de la Transition guinéenne.  

Présidée par le Gouverneur de Région, Colonel Sékouba Trésor Camara, la cérémonie de lancement a connu la présence des Préfets, Maires des Communes urbaines et rurales, cadres régionaux et préfectoraux des cinq (05) préfectures de la Région de Boké. Ce projet phare des autorités de la transition qui permettra à la Guinée de migrer vers le Registre Social Unifié (RSU) vise l’amélioration de l’efficacité et l’efficience des Programmes de lutte contre la pauvreté.

Cette première étape de sa mise en œuvre consiste également à sensibiliser les autorités politico-administratives (Gouverneurs, Préfets, Sous-préfets, Maires des Communes et représentants des services administratifs de la Région) sur les avantages et les concepts utilisés dans le processus du ciblage. Ce, afin de les mobiliser les communautés pour adhérer aux objectifs du Fonds de développement social et de l’Indigence qui assure la mise en œuvre. Cet ambitieux projet va permettre à la Guinée d’avoir un système robuste de collecte et de centralisation de base de données utilisées pour l’identification, l’enregistrement et le suivi des personnes bénéficiaires des programmes d’aides sociales.

Selon le Secrétaire général du Ministère de l’Action Sociale, de la promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables (MPFEE-PV), Roger Klonon Yassi, la Région de Boké avec 46% de pauvres, fait partie des régions les plus affectées par la pauvreté en Guinée.

L’extrême pauvreté, ajoute-t-il, touche plus de 13% des populations de la Région de Boké contre 0,6% dans la capitale Conakry.

En termes d’accès aux services de santé, révèle le secrétaire général du Ministère de l’Action Sociale, 17% des usagers des structures de sanitaires de la Région de Boké, sont à plus de 10 kilomètres d’une structure de santé.

Remerciant le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya pour des efforts louables consentis en faveur des personnes vulnérables, M. Klonon, indique que 12% des usagers se plaignent du manque d’hygiène au sein des formations sanitaires. Il précise qu’en termes d’accès à l’eau potable, 37% des ménages de la Région de Boké utilisent de l’eau non potable pour la boisson.

Dans son discours, le Directeur Général (DG) du Fonds de développement social et de l’Indigence, M. Lansana Diawara a rappelé que dans la pratique, les responsables chargés de l’exécution des politiques de réduction de la pauvreté, ont souvent deux options pour que les avantages des projets et programmes sociaux atteignent les populations défavorisées.

La 1ère option selon M. Diawara, est d’investir les budgets dédiés à la lutte contre la pauvreté dans les secteurs profitant majoritairement aux pauvres tels que l’Éducation primaire, les services de santé ou des services sociaux de base.

Selon le DG du FDSI, la seconde option consiste à identifier les pauvres pour leur allouer, de façon exclusive, les bénéfices d’un Programme. Pour lui, les pauvres sont ciblés de sorte qu’ils soient les seuls bénéficiaires du Programme de la politique.

Dans la Région de Boké, 819.950 personnes sont ciblées pour être enregistrées dans la base de données du RSU soit 117.136 ménages. Cette volonté politique d’après le DG du FDSI s’est traduite dans la lettre de mission du PM (Premier Ministre) adressée au MPFEPV recommandant la couverture totale du pays en termes de ciblage des ménages indigents, pauvres et vulnérables en étendant la Collecte de données sur toute l’étendue du territoire national. C’est pourquoi, M. Diawara sollicite l’implication effective des autorités locales et des populations de la Région de Boké dans la réussite de ce programme.

Depuis Boké, Oumar Sory Camara

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 03 juin 2022 à 0:55

TAGS