Crime à Hamdallaye : "Des têtes tomberont s’il le faut…", prévient Bachir Diallo

Guinée
Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile
Bachir Diallo, ministre de la sécurité et de la protection civile

CONAKRY-Le ministre de la Sécurité et de la protection civile est monté au créneau ce jeudi 02 juin 2022, suite à la mort de l’élève Thierno Mamadou Diallo, tué par balle mercredi soir à Hamdallaye.

Bachir Diallo martèle que ce crime est « intolérable » avant d’annoncer que toutes les dispositions seront prises pour retrouver et punir les coupables de ce crime. « S’il y a des têtes qui tomberont, des têtes tomberont », a-t-il prévenu.

Des instructions sont déjà données à la hiérarchie policière pour enclencher les enquêtes en vue d’élucider les circonstances de ce crime. Bachir Diallo, s’exprimait ce matin depuis Kankan, où le Gouvernement est en immersion depuis quelques jours.

"Je tiens à prendre la parole pour exprimer la vive préoccupation du gouvernement dans son ensemble et du ministère de la sécurité en particulier face aux événements qui se sont passés hier à Conakry et qui ont conduit à une mort d'homme. Je condamne énergiquement ces actes qui conduisent à des morts d'hommes. Le gouvernement ne s'inscrit pas du tout dans cette logique. Je commencerai d'abord par présenter mes sincères condoléances aux victimes et aux parents des victimes. 

En suite dès que l’acte s'est passé, j'ai appelé le directeur national de la police pour lui dire : Je veux savoir il y a eu combien de morts et dans quelles circonstances ? Ensuite, il y a eu des cas de morts. A quel endroit ? A quelle heure et surtout qui a qui a tué ? J'ai conclu en lui disant que s'il y a des têtes qui tomberont des têtes tomberont, mais ce genre d'événements ne doit pas se produire", a martelé le ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Poursuivant, Bachir Diallo laisse entendre que les auteurs de cet acte seront poursuivis.
"Moi en tant que ministre de la sécurité, je suis profondément choqué. Je puis garantir que toutes les dispositions vont être prises pour éclairer ça. Les coupables seront punis à tous les niveaux. S'il y a des responsables qui n'ont pris les dispositions qu'il fallait, les dispositions vont être prises à leur encontre et les vrais auteurs de ce cas vont également être poursuivis", a-t-il martelé.

A suivre…

 

Depuis Kankan, Facély Sanoh

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 02 juin 2022 à 12:50

TAGS