Mariage Tamba-Esther : Korbonya Baldé risque gros…

Conakry
Tamba Zacharie Milimouno et son épouse Oumou Hawa Bah
Tamba Zacharie Milimouno et son épouse Oumou Hawa Bah

CONAKRY-Il fait partie des dossiers judiciaires les plus commentés du moment. Il s’agit de l’inculpation et l’incarcération du jeune Ibrahima Korbonya Baldé. Ce jeune militant de l’ancien parti au pouvoir s’est retrouvé dans des démêlées judiciaires suite à ses prises de positions jugées disproportionnées dans le mariage controversé entre Tamba Zacharie Milimono et Oumou Hawa Bah.

Comment en est-on arrivé là ? Qui a porté plainte contre le jeune communicant du RPG arc-en-ciel ? Que risque-t-il ? interrogé par Africaguinee.com, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Mafanco a apporté des précisions dans cette affaire.

« Dans le dossier de Ibrahima Korboya Baldé, c'est le procureur de la République après instruction du procureur général et dans le cadre de la mise en application de la politique pénale du parquet général, celui-ci s'est autosaisi et a instruit au directeur central de la police judiciaire d'identifier toutes les personnes qui ont fait des publications qui sont de nature à troubler l'ordre public et d'interpeller ces personnes, de les interroger et de les déférer devant notre parquet. Dans le cas d'espèce, Ibrahima Korboya a été déféré. Le parquet a ouvert une information judiciaire et son dossier se trouve présentement devant le doyen des juges d'instruction.

Que risque-t-il ?

Il est poursuivi pour plusieurs infractions. Nous avons la production, la diffusion et la mise à disposition d'autrui de données de nature à troubler l'ordre et la sécurité publique ou à porter atteinte à la dignité humaine par le biais d'un système informatique. Et au niveau de cette infraction, il court jusqu'à cinq (05) ans d'emprisonnement et le maximum de l'amende c'est 300 millions de francs guinéens. Par rapport aux injures, il court jusqu'à un an d'emprisonnement et le maximum de l'amende c'est 120 millions de francs guinéens », a précisé Abdoulaye Israël Kpoghomou procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mafanco. 

Pour le moment, la date de son procès n'a pas été fixée. En début de semaine, il avait bénéficié d'une liberté provisoire avant que le procureur Général Charles Wright n'oppose son véto. Ibrahima Korbonya Baldé continue de croupir en prison.

Siba Guilavogui

Pour Africaguinee.com 

Créé le Samedi 28 mai 2022 à 13:16

TAGS