Nzérékoré : Le Fonds de Développement Social et de l'Indigence lance le processus de ciblage des ménages pauvres...

Guinée forestière

N’Zérékoré, la capitale de la Guinée forestière, a abrité ce jeudi 26 mai 2022, le lancement officiel de l'atelier de sensibilisation des acteurs politico-administratif sur le processus de ciblage des ménages pauvres et indigents, au compte du Registre Social Unifié (RSU). La cérémonie de lancement a connu la présence plusieurs membres du Gouvernement mais des responsables administratifs et communaux de la région.

Après les régions de Labé, Faranah, les équipes de la Direction Générale du Fonds de Développement Social et de l'Indigence (FDSI), avec à leur tête M. Lansana Diawara, se sont rendues à Nzérékoré, où elles ont procédé au lancement de ce programme phare des autorités de la transition. C'est la salle de conférence de l'Institut d'Enseignement Élémentaire (ENI) de Nzérékoré, sis au quartier Gbahana, qui a servi de cadre au lancement des activités de sensibilisation. L’objectif est de réduire la pauvreté qui gangrène plusieurs ménages de la région à travers leur ciblage et leur enregistrement dans la base de données du Registre Social Unifié (RSU). 

A l'entame de cette activité, M. Siba Koné, directeur de cabinet au Gouvernorat de Nzérékoré représentant monsieur le gouverneur a apprécié ce programme. Selon lui, il permettra à coup sûr, d'identifier les ménages qui nécessitent de bénéficier des différents programmes d'aides sociales.

« Un certain nombre de programmes d'aide sociale en faveur des ménages vulnérables sont déjà fonctionnels dans notre pays, mais l'Etat n'a toujours pas un système de contrôle approprié permettant de distinguer les ménages nécessiteux pouvant bénéficier les différents programmes d'aides sociales. Toutefois, depuis l'avènement du CNRD, le champ de développement social et d'assistance aux indigents a connu une grande évolution, tant dans son contenu que dans les approches opérationnelles. Les nouvelles autorités ont une autre vision de l'assistance aux individus, aux familles, et aux groupes en difficulté. Tout en luttant contre la fraude, la corruption avec l'élimination des doublons suivant la vision du président de la République le colonel Mamady Doumbouya », a déclaré M. Koné.

D'après l'institut national de la statistique (INS, 2019), Nzérékoré fait partie des régions qui souffrent le plus de la pauvreté, avec une incidence de 46%, soit un des taux les plus élevés au niveau national. C’est pourquoi, selon le représentant du Gouverneur de N’Zérékoré, il est important que cette région participe massivement à ce projet de ciblage des ménages pauvres et indigents pour renforcer le Registre Social Unifié (RSU) au sein du Fonds de Développement Social et d'Indigence (FDSI).

« Le Registre Social Unifié est en train d'être adopté en tant que solution pour corriger diverses faiblesses existant dans le système de protection social en Guinée. Il permet ainsi de concentrer et harmoniser la collecte des données en un seul lieu au moyen d'un numéro d'identification unique. Par conséquent, le RSU est conçu en tant qu'outil moteur pour l'avenir de la protection sociale en Guinée », a lancé M. Siba Koné.

De son côté, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence, M. Lansana Diawara, qui pilote cette activité de ciblage, a précisé dans son discours que les responsables chargés de l'exécution des politiques de réduction de la pauvreté ont souvent eu recours à deux options pour que les avantages des projets sociaux atteignent les populations défavorisées. Il s'agit en premier lieu d'investir les budgets dédiés à la lutte contre la pauvreté dans les secteurs profitant majoritairement aux pauvres notamment les services sociaux de base. La seconde option consiste à identifier les pauvres pour leur allouer de façon exclusive les bénéfices d'un programme. A travers le lancement du registre social unifié, les pauvres sont ciblés de sorte qu'ils soient les seuls bénéficiaires du programme.

"Depuis le 05 septembre 2021, une nouvelle ère s'est ouverte pour le système de protection sociale en Guinée. En effet, dès l'avènement des nouvelles autorités, le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya, chef de l'Etat, chef suprême des armées a affiché son ambition de partager la richesse créée en faveur des plus pauvres. Cette volonté politique s'est traduite dans la lettre de mission que Monsieur le premier ministre a adressée au ministère de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables, où il a fortement recommandé la couverture totale du pays en terme de ciblage des ménages indigents, pauvres et vulnérables. En attendant la collecte des données sur toute l'étendue du territoire national, il faut noter que sur les 8 régions administratives, Kankan, Kindia ont été déjà couvertes en 2019.

A cette occasion avec l'Institut National de la Statistique (INS) et l'appui du consultant international de la Banque mondiale, l'approche économétrique a été adoptée comme méthode harmonisée de ciblage en Guinée en remplacement de l'approche raisonnée qui est moins robuste et peu justifiable scientifiquement. Pour réussir ce pari, les opérations de ciblage sont précédées par une phase préparatoire basée sur la sensibilisation, dans le but d'obtenir l'adhésion de toutes les compétences de la société : les autorités administratives, élus locaux, et les ménages", a expliqué M. Lansana Diawara.

Poursuivant, le Directeur général du Fonds de Développement Social et de l'Indigence, a donné un aperçu global sur les statistiques des personnes et ménages en cours de bénéficier de ce programme.

« Dans la région de Nzérékoré, 1. 194 853 personnes sont ciblées pour être enregistrées dans la base de données du RSU, soit 170 693 ménages. C'est l'objectif à atteindre pour qu'à la fin, vous et nous soyons félicités. Cela n'est possible que si les messages de sensibilisation sont bien passés auprès des ménages qui doivent accorder au maximum 1h de temps à nos agents enquêteurs qui seront déployés bientôt dans les localités. D'après les données de l'INS, la région de Nzérékoré compte environ 606 quartiers/districts, 4386 secteurs/localités. Les messages de sensibilisation doivent parvenir dans toutes les agglomérations. Mais nous ne pouvons y arriver seuls. Votre participation est indispensable pour que les agents qui seront déployés trouvent les ménages préparés à les écouter pour un ciblage parfait en terme de quantité et de qualité », a lancé le premier dirigeant du FDSI. 

La ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables, Aicha Nanette Conté a dépeint la situation de pauvreté à laquelle la région de Nzérékoré est confrontée. Les chiffres ne sont pas du tout reluisants. D’où la nécessité pour les acteurs locaux de s’impliquer activement pour la réussite de ce programme.

"La région de Nzérékoré avec 46% de pauvres, est parmi les régions les plus affectées par la pauvreté en Guinée. L'extrême pauvreté touche plus de 14% de population de la région de Nzérékoré contre 0,6% dans la capitale Conakry. En terme d'accès aux services de santé, seulement 29% des usagers des structures de santé de Nzérékoré ne se plaignent pas de manque de médicaments. Cette proportion fait de Nzérékoré la région où l'accès aux médicaments est le plus difficile en Guinée. De même, 15,5% des usagers des formations sanitaires, se plaignent de l'absence du personnel médical. En terme d'accès à l'hygiène et à l'assainissement, 20,2% des ménages de la région de Nzérékoré n'ont aucune toilette et se soulagent dans la nature. La proportion d'enfants ayant reçu un examen post-natal deux jours après l'accouchement est de 36,6% dans la région contre 46% au niveau national », a révélé Madame Aicha Nanette Conté. 

La ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables, a rappelé que les programmes de ciblage doivent prendre dès le départ le volet communication à tous les niveaux, plus particulièrement au sein de la communauté pour qu'en fin de compte, le pays soit doté d'un registre social plus inclusif. A cet effet, a-t-elle dit, l'implication des acteurs locaux pour faciliter les communications doit être effective.

« Avec votre appui constant, le Fonds de Développement Social et de l'Indigence disposera de la force, de la créativité et de la détermination nécessaire pour surmonter les problèmes rencontrés dans le ciblage en milieu rural, dans un environnement toujours plus complexe pour parvenir à relever les défis », a invité la ministre Nanette Conté.

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Vendredi 27 mai 2022 à 19:04