Salam Sow : "Si on ne fait pas attention, la Guinée n’ira pas à la CAN..."

Guinée
Abdoul Salam Sow
Abdoul Salam Sow

CONAKRY- Alors que la Guinée s’apprête à entamer les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations Côte d'Ivoire 2023, l'ancien international guinéen Abdoul Salam Sow vient d’alerter sur les risques de « non qualification ».

Dans un entretien accordé à votre quotidien en ligne Africaguinee.com le "Golden Boy" a évoqué plusieurs sujets liés football guinéen. 

Dans cette première partie de l’interview, il s’est exprimé sur l’absence de Morlaye Sylla sur la liste des « 23 » de Kaba Diawara, le CONOR entre autres.  Abdoul Salam Sow n’a pas fait dans la dentelle.

AFRICAGUINEE.COM : Kaba Diawara a sorti la liste des 23 joueurs pour les éliminatoires de la CAN 2023. Quelle analyse faites-vous de cette liste ? 

ABDOUL SALAM SOW : Ça, c'est le choix de l'entraîneur. Si demain on me nomme entraîneur et que je choisisse mes joueurs forcément on va me demander pourquoi je n'ai pas choisi tel ou tel joueur. Donc chacun peut donner son avis. Mais du moment où Kaba a sorti sa liste, ce qu'il a la certitude par rapport à son choix. Maintenant, tout ce qu'on peut faire c'est de lui souhaiter bonne chance, qu'il avance et que ça marche. 

Comment vous voyez l'absence de Morlaye Sylla, Gnagna Barry et autres dans cette liste ? 

Morlaye Sylla et Gnagna doivent être au niveau de cette sélection. Ils méritent le Syli National. Mais quand on a un sélectionneur qui ne vit pas au pays et qu'il a des adjoints qui sont faibles, on n'ira nulle part. Moi c'est ma façon de voir les choses. 

Quel regard faites-vous sur les réformes engagées par CONOR (Comité de Normalisation) ?

En ce qui concerne le CONOR, il faut qu'on fasse les élections avant les éliminatoires. Mais on ne peut pas pouvoir le faire dans les conditions actuelles. Et, si on ne fait pas attention, on n'ira pas à la CAN (Coupe d'Afrique des Nations).

Kaba Diawara et Syli National. Avez-vous un espoir ?

Moi je ne parle même pas de Kaba Diawara (Coach de Syli National de Guinée ndlr), si demain on me demande de venir pour être sélectionneur de Syli National, je ne viendrai pas parce que nous n'avons pas de structures. Le CONOR, quatre personnes ne peuvent pas gérer le football, il faut la concertation, des échanges des bonnes idées pour mener le Syli au bon port. J'ai même de la peine pour Kaba Diawara, je n'ai rien contre lui. Mais est-ce qu'il peut réussir ? J'ai des doutes. Si demain, on me demande de venir prendre la tête du Syli, je ne viendrai pas parce que derrière il y aura un échec.

Qu'il choisisse ses amis pour gérer le football guinéen, là non plus, je m'en fous. Mais on n'a pas de Direction Technique, mettons une DTN en place qui doit choisir qui doit être entraîneur. Ce n'est pas la FEGUIFOOT, ni le Ministère qui choisit l'entraîneur de Syli. On n'a pas de dirigeants, si on ne fait pas attention on n'ira pas à la CAN en Côte d’Ivoire ici.

J'entends les gens dire "laissez Kaba travailler", qu'il travaille. Même lui (Kaba Diawara ndlr) il critique les autres. Du moment où il est sélectionneur et il n'aime pas les critiques, il sera toujours critiqué. Mais moi je précise que je n'ai aucun problème avec Kaba Diawara. 

A suivre…

Entretien réalisé par Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 666 134 023 

Créé le Mercredi 25 mai 2022 à 13:13

TAGS