Registre social unifié : l'atelier de sensibilisation sur le ciblage des ménages indigents lancé à Faranah

Haute Guinée

FARANAH- Après Labé, le ministère de la Promotion Féminine de l’Enfance et des Personnes Vulnérables à travers le Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI), a lancé ce mercredi 25 mai 2022, l'atelier de sensibilisation des acteurs politico-administratif sur le ciblage des ménages indigents, dans la région administrative de Faranah.

La cérémonie de lancement s’est tenue dans la ferveur et a rassemblé tous les administrateurs territoriaux, -préfets, sous-préfets, maires des communes rurales et urbaines-, des 4 préfectures de la région administrative de Faranah. 

C’est la salle de conférence de l'école Normale des instituteurs (ENI) de Faranah qui a servi de cadre au lancement de ce programme phare des autorités de la transition sous la conduite du colonel Mamadi Doumbouya. L’évènement a été présidé par le gouverneur de la région administrative de Faranah le général à la retraite Boundouka Condé.

Dans son discours, la première autorité de la région a indiqué que ce programme vient à point nommé. Car selon lui, l’Institut national de la statistique a mentionné en 2019 que la région de Faranah est la deuxième région la plus pauvre du pays. « Il est important que cette région participe massivement à ce projet de ciblage des ménages pauvres et indigents pour renforcer le registre social unifié », a encouragé le Gouverneur.

Poursuivant, le général à la retraite Boundouka Condé a appelé au sens de responsabilité et au dévouement de tous les acteurs dans le processus de ciblage qui vient d’être lancé. « Soyez rassurés que la région administrative de Faranah s’impliquera dans ce projet », a assuré la première autorité de la région de Faranah.

Devant les cadres et élus locaux de la région, M. Sékou Konaté inspecteur général du ministère de l'action sociale, représentant de la ministre de l'action sociale, de la promotion féminine de l'enfance et des personnes vulnérables souligne :

"Il est difficile pour l'Etat d'orienter l’aide sociale vers les ménages nécessiteux si on ne travaille pas en synergie avec les administrateurs territoriaux. Mon Département, à travers le Fonds de Développement Social et de l'indigence, a élaboré le programme national de réinsertion socio-économique en faveur des personnes vulnérables et des groupes à risques d'exclusion. L'exécution de ce vaste programme est assurée par la gestion et la promotion du registre social unifié dont on salue ici les efforts », a déclaré M. Konaté.

Au nom des 42 maires et sous-préfets de la région, le Maire de Kissidougou M. YOMBA SANOH s'est engagé à l'application strict des principes de déroulement de ces activités dans leurs localités respectives. « Nous nous réjouissons de telles activités car elles y vont dans l'intérêt de nos collectivités. Nous nous engageons au respect strict des règles et principes dictés pour la réussite de ces activités dans nos collectivités ».

Dans son discours de circonstance, le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence (FDSI) a exprimé sa satisfaction par rapport à la mobilisation et l’engagement des acteurs pour la réussite de ce programme. « Nous sommes honorés par votre présence à cet atelier de lancement des activités de ciblage afin de doter la Guinée d'un registre social unifié pouvant répondre aux besoins sans cesse croissants des acteurs divers de la protection sociale », a indiqué M. Diawara. 

Poursuivant, il a rappelé le paradoxe de la Guinée, un pays où malgré les richesses, la majorité de la population croupit dans la misère. Pour lui, il faut inverser cette tendance.  Selon lui, depuis le 5 septembre 2021, une nouvelle ère s'est ouverte pour le système de protection sociale en Guinée.

« Dès l'avènement des nouvelles autorités, le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya a affiché son ambition de partager la richesse créée en faveur des plus pauvres. Cette volonté politique s'est traduite dans la lettre de mission que Monsieur le premier ministre a adressé au ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables où il a fortement recommandé la couverture totale du pays en termes de ciblage des ménages indigents, pauvres et vulnérables. Je lance ici un appel à tous les niveaux pour accompagner le FDSI dans ces opérations de ciblage au niveau de la région de Faranah.  AIDEZ-NOUS POUR QUE NOUS PUISSIONS BIEN AIDER LES COMMUNAUTÉS », a lancé le Directeur Général du Fonds de Développement Social et de l’Indigence.

Lansana Diawara explique que dans la région de Faranah 712.828 personnes sont câblées pour être enregistrées dans la base des données du RSU, soit 101.883 ménages.

« C'est l'objectif à atteindre pour qu'à la fin, vous et nous soyons félicités.  Cela n'est possible que si les messages de sensibilisation sont bien passés auprès des ménages qui doivent accorder au maximum une heure de temps à nos agents enquêteurs qui seront bientôt déployés dans les quartiers, Districts, secteurs et localités (…). 

Pour le volet communautaire, l'équipe se rendra ensuite dans chaque préfecture pour porter le message de sensibilisation auprès des présidents de district, chefs des quartiers, les notabilités et autres leaders communautaires. Cette rencontre aura lieu au chef-lieu d'une commune choisie en commun accord avec le préfet, le sous-préfet et maires. Je reste convaincu que ces activités de ciblage vont contribuer à améliorer nettement le système de protection sociale en République de Guinée et que la politique de lutte contre la pauvreté aura un impact considérable », a souhaité le DG du FDSI. 

Depuis Faranah, Alpha Amadou Barry

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 25 mai 2022 à 22:37