Charles Wright précise : "Pourquoi je me suis opposé à la libération de Korbonya Baldé…"

Guinée
Charles Alphonse Wright, procureur général de la Cour d'Appel
Charles Alphonse Wright, procureur général de la Cour d'Appel

CONAKRY-La joie n’aura été que de courte durée pour Ibrahima Korbonya Baldé. Inculpé le 17 mai 2022 puis placé en détention à la maison centrale de Conakry, par le tribunal de première instance de Mafanco, ce jeune militant de l’ancien parti au Pouvoir, RPG arc-en-ciel, a fait appel.

Ce lundi 23 mai, il a bénéficié d’une liberté provisoire de la part de la Cour d’Appel de Conakry. L’affaire a été très commentée.

Sauf que voilà, le procureur général près la Cour d’Appel de Conakry a opposé son « véto ». Alphonse Charles Wright a fait appel. Interrogé ce mardi 24 mai 2022 par Africaguinee.com, le magistrat a précisé.

« Ce sont des voies de recours que la Loi a prévu. Je ne suis pas d’accord, je conteste sa liberté par la voie légale. Donc, j’ai exercé les Pouvoirs qui me sont conférés par Loi », a précisé le procureur général. Ibrahima Korbonya Baldé restera donc en prison.

Il est accusé de menaces de mort, d'injures, de production, diffusion et mise à disposition d'autrui de données de nature à troubler l'ordre et la sécurité publics, divulgation de fausses informations, le tout, par le biais d'un système informatique et sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Des faits qui ont été commis au préjudice deTamba Zacharie Millimouno, Journaliste de renom dont le mariage avec Oumou Hawa Bah, devenue Esther après sa reconversion, a suscité une avalanche de réactions controversées.

A suivre…

Africaguinee.com

Créé le Mardi 24 mai 2022 à 18:07