Alerte santé : Grave pénurie de produits pharmaceutiques à Nzérékoré... "nous souffrons"

Guinée forestière
Pénurie de médicaments à N'Zérékoré
Pénurie de médicaments à N'Zérékoré

CONAKRY-La menace est sérieuse. La ville de N’Zérékoré, principale agglomération de la Guinée forestière est confrontée à une grave crise de médicaments essentiels. Cette pénurie de produits pharmaceutiques est la conséquence de la grève déclenchée par l'association des importateurs et vendeurs des produits pharmaceutiques non agréés de Guinée.

Dans la cité Zaly, les patients ont du mal à se procurer en produits pharmaceutiques. Cette région administrative la plus distante de la capitale Conakry, est frappée de plein fouet par le débrayage des pharmaciens non agréés. Depuis le 13 mai dernier, les lieux de vente restent hermétiquement fermés. Une triste réalité qui impacte dangereusement la santé de plusieurs patients.

Mon papa est dans un état grave

"C'est mon père qui est malade, nous sommes allés à l'hôpital pour des soins, ils m'ont donné cette ordonnance pour venir chercher les produits. Mais à mon arrivée ici je n'ai trouvé personne. Toutes les boutiques de pharmacie sont fermées. C'est un peu difficile pour nous. On nous donne les ordonnances pour nous demander de venir chercher des produits. L'état de mon papa est grave. Il suit le traitement depuis la maison mais à chaque fois nous venons à l'hôpital, on nous prescrit des produits à acheter. J'ai été dans l'une des grandes pharmacies agréées ici, où j'ai trouvé l'un des produits mais l'autre je n'ai pas trouvé encore", se lamente, Jean Kalathuo Loua.

Cet autre père de famille se plaint de la cherté des prix dans les pharmacies agrées. Les pharmacies agréées sont trop chères. Tout le monde n'a pas les moyens d'acheter des produits là-bas. Il y a des ordonnances qu'on prend ici à 100 où 180.000 Gnf mais quand tu vas dans les pharmacies agréées on te parle de 400.000Gnf. Ce n'est pas tout le monde qui a l'argent pour s’offrir ça. Le guinéen est pauvre encore. Ils n'ont qu'à nous aider pour que ces pharmacies soient ouvertes. S'ils veulent nettoyer, c'est petit à petit. Ce n'est pas brusquement comme ça. Mais comme ça, nous allons souffrir », alerte Mamadou Bailo Diallo, un père de famille.

Interrogé, un revendeur sollicite un accord avec le gouvernement pour désamorcer cette crise."Aujourd'hui, nous souffrons par rapport à cette décision du gouvernement. Il faut qu'on s'assoit sur table discuter de quelques chose avec le gouvernement par rapport à ce problème. Nous avons fermé depuis vendredi et nous attendons le feu vert de Conakry. Nous fermons pour que le gouvernement sache que nous aussi nous souffrons puisque c'est de cette activité que nous vivons", martèle Mohamed Souaré.

Qu'est-ce qui expliquerait la pénurie de certains produits pharmaceutiques dans la cité ? Un responsable pharmaceutique confie :

"Vous savez que les points de vente non agréé sont fermés. Donc tout le monde se procure dans les pharmacies agréées. Et là, la demande est plus que l'offre puisque les produits passent si vite qu’avant l'arrivée de d'autres commandes, certains produits vont manquer", précise-t-il.

Pour l'heure, médecin et patients de Nzérékoré se plaignent de la rareté des produits sur le marché.

A suivre...

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré.

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Mardi 17 mai 2022 à 13:45