Guinée : Mamadi Doumbouya renouvelle sa "confiance" à Bachir Diallo…

Guinée
Mamadi Doumbouya  et Bachir Diallo
Mamadi Doumbouya et Bachir Diallo

CONAKRY-Le Président de la transition a renouvelé sa « confiance » au ministre de la Sécurité et de la Protection Civile.

Bachir Diallo qui a été au centre d’une vive polémique cette semaine suite à l’incident liée à claque qu’il a administrée à un officier de police, peut rester tranquille. Mamadi Doumbouya lui porte encore dans son cœur.

Le dirigeant guinéen l’a prouvé ce samedi 14 mai en décidant de confier à Bachir Diallo la responsabilité de prononcer son « discours » à l’occasion d’une cérémonie de prestation de serment de nouveaux fonctionnaires nommés récemment. Le geste est loin d’être anodin.

Il sonne comme une réponse cinglante à l’endroit de certaines langues fourchues qui alimentaient la rumeur sur un éventuel « limogeage » du général à la retraite, suite à la « gifle » administrée à un capitaine de police. Une attitude qui a suscité une onde de choc d’indignation et de condamnation.

Crime et haute trahison

A propos de son discours, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, au nom du colonel Doumbouya, a rappelé à ces fonctionnaires que la violation d’un serment équivaut à un crime.

« Vous allez être confrontés dans l’exercice de vos différentes fonctions à des moments de doute, d’hésitation, d’amertume parfois et de difficulté. C’est en moment que vous allez vous rappeler de ce jour où vous avez prêtez serment, faire le discernement et prendre la bonne décision.

Celle qui va l’intérêt général. Car comme vous le savez violer un serment équivaut à un crime sinon à un acte de haute trahison, selon les cas. Ne l’oublions jamais », a lancé Bachir Diallo s’exprimant au nom du président de la transition.

 

Africaguinee.com

Créé le Dimanche 15 mai 2022 à 23:50