Dakar: une série de recommandations pour le financement de la relance économique de l'Afrique...

Economie

DAKAR, le 13 mai 2022- La 54ème session de la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique se poursuit dans la capitale sénégalaise. Ce vendredi, après trois jours d’intenses travaux marqués par des échanges sur des sujets très techniques, la réunion des experts a été clôturée sur une note de satisfaction avec quelques recommandations.

Le Sénégal qui a été élu comme Président du bureau de cette 54ème session a conduit les travaux jusqu’à la clôture de la réunion qui a continué jusqu’aux environs de 19ème GMT dans la salle ovale du centre de conférence internationale Abdou Diouf.

Dans leur rapport liminaire, les experts ont recommandé notamment la promotion des emplois dans les secteurs à haute productivité et améliorer la digitalisation ; mais également l’adoption de politiques fiscales et monétaires pour soutenir la reprise économique durable.

D’autres recommandations comme la planification et le renforcement des administrations fiscales ont été faites par le comité des experts.

Les Ministres africains chargés des Finances et de la Planification vont se pencher sur toutes ces propositions les 16 et 17 mai prochain.

« Les principaux objectifs de notre réunion étaient de faire le point sur l'état du développement économique et social en Afrique et d'examiner les progrès réalisés en matière d'intégration régionale. La réunion devait également délibérer sur le thème de la Conférence, à savoir "Financer la relance de l'Afrique : innover" et faire des recommandations pour examen par la Conférence des ministres », a indiqué Hanan Morsy, la Secrétaire exécutive adjointe et économiste en chef de la Commission Economique pour l’Afrique qui a rappelé également que l’objectif particulier est de redéfinir le paysage de financement des pays africains.

Le continent africain a été durement touché par la pandémie de la COVID-19 qui a en plus des nombreuses victimes qu’elle a causées, a fragilisé l’économie des différents pays. Les changements climatiques ainsi que les crises politiques comme la guerre entre la Russie et l’Ukraine ont freiné l’élan de développement de nombreux pays du continent.

La pandémie de COVID-19 a creusé davantage le déficit de financement du développement des pays africains. La baisse des activités économiques a entraîné un niveau de recettes très faibles pouvant supporter les dépenses sociales qui quant à elles augmenté.

De même, le continent africain qui produit moins de 4% de gaz à effet de serre est fortement menacé par les changements climatiques. Les efforts des Etats face aux dérèglements climatiques coûtent chaque année 3 à 5% aux PIB des nations du continent.

Sur le secteur de la santé, l’Afrique a besoin d’environ 66 milliards de dollars par an pour répondre à ses besoins de financement, contre 39 milliards de dollars pour celui de l’éducation.

Face à ces nombreux défis, l’Afrique mise entre autres sur l’intégration pour renforcer son économie et créer une résilience face aux différentes crises d’ordre sanitaire et même sécuritaire.

« Les pays africains ont réalisé des progrès significatifs dans les domaines de l'intégration sous-régionale et continentale, de l'intégration commerciale, de l'intégration productive, des infrastructures et de l'énergie, de l'intégration macroéconomique, de la gouvernance, de la paix et de la sécurité, de l'intégration sociale et de la libre circulation des personnes.

La réalisation la plus notable dans ce domaine est l'adoption et le lancement de la zone de libre-échange continentale africaine », a rappelé Mme Morsy qui promet un soutien de la CEA à tous les Etats africains engagés dans ce processus d’intégration.

De son côté, M. Bamba Diop, le Directeur général de la planification et des politiques économiques au Département de la planification et de la coopération économique du Sénégal a loué la qualité des travaux et le niveau des débats qui ont permis de faire des recommandations qui seront transmises aux différents Ministres qui prendront part à la COM2022.

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 14 mai 2022 à 12:28