Présidence : Colonel Amara Camara, cible des "imposteurs"...

Libre opinion
Colonel Amara Camara, ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République
Colonel Amara Camara, ministre Secrétaire Général à la Présidence de la République

{Libre opinion} Comme un air de déjà vu, bien des individus ayant atteint le summum de l’immoralité, ne connaissent aucune limite dans la commission des actes de bassesse. Une sinistre réalité à laquelle n’échappent pas hélas certains responsables du CNRD. Mais la présidence vertueuse sous le leadership du Colonel Mamadi Doumbouya ne laisse pas de place à la récréation.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, un individu a réussi à tromper plusieurs personnes en se faisant passer pour un interlocuteur privilégié du ministre Secrétaire général de la présidence de la République, Colonel Amara Camara. Son mode opératoire, transférer à ses victimes, désireuses de bénéficier d’un décret de nomination, ses prétendus échanges de messages avec un supposé Colonel Amara Camara.

Et dans ses échanges, il apparaît clairement des demandes de versement de coquettes sommes d’argent moyennant l’obtention d’un décret ; demandes que l’individu qui se fait appeler Paul attribue cyniquement au porte-parole de la présidence de la République. De quoi susciter l’indignation et la colère de ce dernier qui réfute les faits qui lui sont injustement imputés et annonce son intention de poursuivre en justice les auteurs de ces manœuvres innommables.

Homme de confiance du Chef de l’Etat, Colonel Amara Camara cultive l’image de chevalier blanc dans l’appareil d’Etat. Et c’est pourquoi, il tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’il n’est ni de près ni de loin associé à ce type d’agissements perceptibles dans une république bananière.

Au demeurant, le CNRD, sous la houlette du Colonel Mamadi Doumbouya, fait de la moralisation de la vie publique, un sacerdoce, et de la lutte contre les prévaricateurs de tous genres, une priorité. Et ceux qui ont scellé un pacte avec les pratiques malsaines en apprendront à leurs dépens.

Moussa Moise Sylla

NB : Ce contenu ne relève pas de la rédaction 

Créé le Samedi 30 avril 2022 à 12:41