Témoignage pathétique de Singleton : "Comment j’ai perdu ma plantation d'anacardes en maturité…"

Guinée
Singleton
Singleton

CONAKRY- L'artiste guinéen Mohamed Seydou Bangoura alias Singleton a perdu dans la journée du jeudi 28 avril 2022 sa plantation d’anacarde suite à un incendie. D'une superficie de 30 hectares, cette plantation est située à Samou, une localité se trouvant à 7km de Pamelap.

Interrogé par Africaguinee.com, l'artiste nous a fait comprendre que cet incendie a eu lieu au moment où il s'apprêtait à faire la récolte.  Ce sont huit années de dur labeur qui sont parties en vrille.

"Depuis 8 ans je suis en train de travailler sur cette plantation. Quand je fais des concerts, j'économise pour aller investir dans cette plantation qui se trouve à Samou (une localité se trouvant à 7km Pamelap, à frontière avec la Sierra Léone ndlr). C'est ce jeudi 28 avril 2022 à 16h qu'on m'a appelé pour m'informer que ma plantation a pris feu mais qu'ils ne savaient pas qui était l'auteur de l'incendie. Souvent à l'approche de la saison des pluies, il y a des gens qui viennent mettre des feux de brousse avant la période de la semence du riz, ils le font chaque année.

Demain vendredi 29 avril 2022, je vais me rendre sur les lieux parce que c'est la deuxième fois que je sois victime d'incendie. La première fois c'était à mes débuts c'est-à-dire 3 ans après avoir commencé mes activités. A l'époque aussi j'avais tout perdu, j'étais obligé de revenir à zéro pour relancer ma plantation. Voilà 5 ans après, l'année à laquelle on doit faire la récolte, aujourd'hui encore ma plantation a été incendiée. J'ai tout perdu cette fois-ci encore", a expliqué Singleton avant de donner les raisons qui l'ont poussé à se lancer dans l'agriculture. 

 

"Je ne sais pas quoi dire ou quoi faire. Je fais cet investissement pour être tranquille, pour ne pas demain que je demande un SOS en cas de maladie parce qu'on voit comment la vie des artistes se termine chez nous", a-t-il dit.

Le bilan des dégâts est énorme. Des centaines de millions de francs guinéens investies sont parties en fumée sans compter l’effort physique.

"Les dégâts sont énormes, mon premier investissement c'était 11 mille euros et après 3 ans d'activités, ils sont venus brûler tout. J'avais recommencé encore à zéro. J'avais dépensé 12.000 euros pour relancer la plantation. Tout ça sans compter les frais des travaux que je paie souvent à 2, 3, 5 millions pour défricher le champ et autres. Vous voyez maintenant si je dois recommencer à zéro aussi cela va beaucoup me coûter. Si les nouvelles autorités peuvent faire quelque pour m'encourager vraiment ça va me faire plaisir. Parce que je ne veux pas demander de l'aide à chaque fois aux gens", pleure Mohamed Seydou Bangoura alias Singleton avant d'inviter les autorités à sévir contre les responsables de ces incendies de plantations dans la région.

"Les gens qui font ça sincèrement je me demande pourquoi ils le font ? Vraiment tant que les auteurs de ces incendies ne sont pas arrêtés, sanctionnés, emprisonnés, cela ne va pas cesser. Les jeunes sont tellement victimes ces dernières années, il y en a qui font des prêts à la banque pour investir dans l'agriculture et voilà les résultats", a déploré Singleton.

 

Oumar Bady Diallo 

Pour Africaguinee.com 

Tel: (00224) 666 134 023 

Créé le Vendredi 29 avril 2022 à 2:55