Le Barreau hausse le ton : Les Avocats appelés au boycott des audiences de la Cour d’appel

Guinée
Maître Djibril Kouyaté, bâtonnier
Maître Djibril Kouyaté, bâtonnier

CONAKRY-Le Barreau de Guinée vient de hausser le ton ! Ce mardi 26 avril 2022, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Guinée a vigoureusement protesté contre une décision de la Cour d’appel de Conakry, ordonnant l’inscription au tableau Barreau de M. Mohamed Aly THIAM, ancien magistrat à la retraite, aujourd’hui, conseiller au CNT (conseil national de transition).

Le bâtonnier, Maître Djibril Kouyaté dénonce une décision inique et attentatoire à l’indépendance du Barreau, qui selon lui, se sent aujourd’hui blessé et menacé au plus profond dans ses valeurs par des magistrats.

En « représailles », le Conseil de l’Ordre des Avocats de Guinée ordonne à tous les Avocats le boycott des audiences de la Cour d’appel de Conakry du mercredi 27 Avril 2022 au mercredi 04 Mai 2022 inclusivement. Tout contrevenant sera passible de poursuite disciplinaire. Merci de lire ci-dessous la note du Barreau parvenue à desk.

"En son audience du 22 Avril 2022, tenue en assemblée générale, la Cour d’appel de Conakry a, infirmé la résolution du Conseil de l’Ordre des Avocats de Guinée du 14 Février 2022 portant refus d’inscription au tableau de l’Ordre de Monsieur Mohamed Aly THIAM, ancien Magistrat, ordonné son inscription et enjoint au Barreau de Guinée de lui faire prêter serment dans un délai de 15 jours à compter de cette date.

Le Conseil de l’Ordre, en prenant acte de cette décision inique et attentatoire à l’indépendance du Barreau, regrette cependant le mépris et l’éternel esprit corporatif qui ont guidé ces magistrats dans la prise de leur décision et qui indique clairement leur volonté de se reverser au Barreau une fois à la retraite.

Depuis ce jour, Monsieur Mohamed Aly THIAM, au visa du dispositif de cette décision, qui n’est même pas encore rédigée, s’arroge allègrement le titre d’Avocat et distille tant dans la presse que sur les réseaux sociaux et à ses relations qu’il prêtera serment dans un délai de 15 jours.

Le Conseil de l’Ordre déplore ce comportement venant d’un ancien magistrat qui, malheureusement, ne sait que peu de choses des règles qui gouvernent la profession d’Avocat.

En plus de l’illégalité et de l’exagération qui expliquent l’arrêt du 22 Avril 2022, rendu en assemblée générale de la Cour d’appel de Conakry, le Barreau de Guinée se sent aujourd’hui blessé et menacé au plus profond dans ses valeurs et dans son indépendance par des magistrats qui, à en croire cet arrêt, n’ont pas lu la loi L/2004/AN/014 du 26 Mai 2004 portant réorganisation de la profession d’Avocats ou tout au moins ne l’ont pas comprise.

Le Barreau de Guinée, toujours attaché à l’Etat de droit, rappelle qu’il ne négociera guère son indépendance contre une quelconque injonction d’où qu’elle vienne.

La Cour d’appel de Conakry, à force de vouloir faire plaisir à Monsieur Mohamed Aly THIAM et faire du Barreau de Guinée une maison de retraite, a rendu un arrêt dont elle ignore l’impossibilité de l’exécution ayant ordonné cette dernière à une instance n’ayant pas qualité.

En effet, cet arrêt dans sa complaisance ignore que seul le Bâtonnier a compétence à présenter un postulant à une prestation de serment, ce qui ne relève nullement du Barreau. Aucune force extérieure ne pourra le faire à sa place.

Le Conseil de l’Ordre rappelle qu’il ne s’oppose pas à l’inscription d’un magistrat à condition qu’il remplisse les critères imposés par la loi 014, ce qui n’est pas le cas de Monsieur Mohamed Aly THIAM lequel n’est plus magistrat en raison de sa retraite. 

Au surplus, le Conseil de l’Ordre reste et demeure le seul maître du tableau de l’Ordre des Avocats de Guinée. Le Conseil de l’Ordre est profondément indigné par ces agissements qui ne sont autre que de la provocation.

Le Conseil de l’Ordre reste vigilant et prévient qu’il ripostera vigoureusement et sans état d’âme contre toutes velléités tendant à écorcher l’indépendance du Barreau.

Dès à présent, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Guinée ordonne à tous les Avocats le boycott des audiences de la Cour d’appel de Conakry du mercredi 27 Avril 2022 au mercredi 04 Mai 2022 inclusivement.

Tout contrevenant sera passible de poursuite disciplinaire".

 

Maître Djibril KOUYATE Bâtonnier de l’Ordre

Créé le Mardi 26 avril 2022 à 14:20