Gestion du RPG Arc-en-ciel, coup d'Etat : Ce qu'on ne vous a pas dit sur la rencontre entre Alpha Condé, Damaro et cie...

Guinée
Alpha Condé, l'ancien président guinéen, image d'archive
Alpha Condé, l'ancien président guinéen, image d'archive

CONAKRY- L’ancien président guinéen, Alpha Condé a reçu dimanche 24 avril 2022, plusieurs dirigeants de son parti le RPG arc-en-ciel. Cette rencontre élargie à certains leaders de partis alliés de l’ancien parti présidentiel, était une première depuis le coup d’Etat du 05 septembre 2021.

Ces premières retrouvailles post-coup d’Etat se sont tenues loin des micros et caméras à la résidence privée de l’épouse d’Alpha Condé sise à Dixinn Landréah, dans la commune éponyme. Comment les échanges se sont-ils déroulés ? Africaguinee.com livre certains « non-dits » à travers des informations recoupées auprès de plusieurs sources ayant pris part à cette rencontre.

D’après nos informations, un premier groupe composé de trois personnes a d’abord été reçu pendant un peu plus d’heure. Cette audience s’est tenue dans le petit salon contigu à la chambre où il y avait juste quatre places.

Trahison

Après les salamalecs d’usage, Alpha Condé qui en avait visiblement gros dans le cœur a très vite engagé les discussions, touchant notamment la vie de son parti, le RPG arc-en-ciel secoué il y a quelques par une crise profonde liée à sa succession. Sur ce sujet, il n’a pas fait dans la dentelle. « Je n’ai désigné personne. Je n’étais pas au courant de la convention », d’après notre source qui cite Alpha Condé qui aurait répété plusieurs fois cette phrase, parlant même de « trahison ». Il a ajouté qu’il est le « Président du parti » mais qu’il n’est candidat à rien.

Pendant que cette discussion à quatre se poursuivait, Bantama arrive. On lui apporte une chaise. Aussitôt, la reprise des discussions, on annonce l’arrivée d’une autre vague. Du coup, on délocalise pour aller au grand salon où il y avait suffisamment de places, explique notre informateur. Devant tous ses hôtes, Alpha Condé a répété ce qu’il avait dit avant, concernant la vie du parti.

Un des invités prit la parole pour demander au Président : « Que fait-on maintenant ? » Face à cette question, Alpha Condé a tranché au vif, déclarant selon nos sources : « le problème de leadership ne doit pas être notre priorité. On doit mettre nos ambitions personnelles dans nos poches et se battre pour faire l’unité du parti, élargir sa base, aller vers les jeunes et les femmes ». Une seconde source confirme effectivement que par rapport à la gestion du parti, il a dit qu’il veut une gestion collégiale et de prendre le maximum de jeunes et de femmes.

Le livre Élysée confidentiel

Lors de ces retrouvailles, Alpha Condé a tellement parlé de trahison qu’il a sorti un de ses livres « Élysée confidentiel » d'Eliot Blondet et Paul Larrouturou. Il a lu des paragraphes qu’il avait souligné relatif à la trahison. La lecture de ces passages n’avait rien de mal, tempère un second informateur, qui soutient que le président voulait plutôt conseiller.

Des « confessions » sur le coup d’Etat

Reversé il y a huit mois, Alpha Condé garde toujours cet épisode en tête. Il aurait même dit (sans désigner de personnes) que « certains dans la mouvance ont joué un rôle dans le coup d’Etat ».

« Non je n’ai pas entendu ça », conteste un autre ayant pris part à la rencontre. Ce dernier précise toutefois : « Ce qu’il a dit par rapport à la mouvance, ce qu’on a été négligeant par rapport au coup d’Etat. Il a aussi reconnu qu’il a fait une erreur d’avoir fermé ses téléphones après sa réélection. C’est ce qu’il veut dire en parlant de participation au coup d’Etat. Ce n’est pas en termes de participation à la préparation physique ». Cette source apporte un bémol : « Dans une réunion, chacun comprend et interprète à sa façon ».

De la fameuse liste et la convention

A la veille de la convention du RPG arc-en-ciel le 31 mars dernier, plusieurs listes et des noms avaient circulé. A l’époque, Alpha Condé était à Abu Dhabi pour ses soins. Dimanche, l’ancien chef de l’Etat aurait reconnu avoir dressé une liste de quatre personnes pour la gestion collégiale du parti (Damaro Camara, Dr Zalikatou Diallo, Dr Mamadou Ballo et Kassory Fofana). Cette liste n’aurait pas été publiée. Il a dit qu’on lui aurait rapporté que c’est Kiridi Bangoura qui a présenté la candidature de Kassory... avant de faire observer que les gens ont quand même « apprécié qu’un non malinké soit à la tête du parti, ça témoigne qu’il est transversal ».

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 25 avril 2022 à 14:24