Les confidences de Bah Ousmane : "Ce que nous nous sommes dit avec le Pr. Alpha Condé…"

Guinée
Bah Ousmane et Alpha Condé, image d'archive
Bah Ousmane et Alpha Condé, image d'archive

CONAKRY-Ce dimanche 24 avril 2022, Alpha Condé l’ancien président guinéen a reçu en audience des dirigeants de son parti le RPG ARC-EN-CIEL et des leaders de certains partis alliés. La rencontre a eu lieu à Dixinn Landréah à la résidence de son épouse où il a élu domicile, loin des micros et caméras. Le tête-à-tête a duré environ 4heures de temps. Ces retrouvailles étaient une première depuis les évènements du 05 septembre 2021.

Sur quoi ont porté les échanges entre l’ancien président et ses hôtes ? Dans quel état se trouve Alpha Condé ? A-t-il perdu son entrain ? Africaguinee.com a interrogé Bah Ousmane qui a pris part à la rencontre. Entretien exclusif.

AFRICAGUINEE.COM : Vous avez été reçu ce dimanche 24 avril 2022 par l’ancien président Alpha Condé. Comment l’avez-vous trouvé ?

BAH OUSMANE : Effectivement, nous avons été reçus de 10h jusqu’aux environs de 13h 30’ par le Pr. Alpha Condé. C’était très long. Nous avons été très soulagés de le rencontrer. Depuis les évènements du 05 septembre, c’est aujourd’hui que nous avons eu cette opportunité.

Il y avait beaucoup d’émotions, mais très vite au fil des entretiens, nous avons retrouvé l’homme avec lequel nous avions l’habitude de discuter de différentes questions. Il est très préoccupé par les questions de développement du pays. Ça c’est une note particulière.

Sur sa santé, comme il l’a dit lui-même, « ça va », sa santé est apparente, mais il y a un besoin de poursuivre les soins. C’est remarquable.

Voulez-vous dire qu’il n’a pas perdu son entrain, son tempérament ?

Sur ce plan, pas du tout ! Il veut le développement du pays, il veut que les besoins existentiels du peuple de Guinée soient améliorés. C’est une autre note particulière. Il a énuméré les grands projets de développement qu’il avait…c’est vraiment l’homme de développement qu’on a retrouvé, comme on le connait puisqu’on l’a pratiqué. Une bonne partie de son message était axée sur le développement.  

Sur ce plan est-ce qu’il est « satisfait » du fait que les nouvelles autorités se sont inscrites dans la continuité de certains projets qu’il avait initié ?

Sur ce plan, il faut dire qu’il y a une continuité, que ce soit au niveau des infrastructures routières ou autres. Maintenant est-ce qu’il est satisfait ? Sur ce point il ne s’est pas exprimé.

Est-ce qu’il a évoqué le cas de Dr Diané, Kassory Fofana qui auraient pu peut-être faire partie de cette délégation s’ils n’étaient pas en prison ?

Il n’a pas abordé ce cas. Mais c’est à sa discrétion. Il va rencontrer les uns et les autres à sa demande.

Au plan politique comment l’avez-vous senti ?

Dans la conversation que nous avons eue avec lui, nous avons reconnu le chef de parti qui se fait des soucis quant à la formation politique qu’il a créé et qu’il a vu grandir. C’est tout à fait normal, il souhaiterait que son œuvre se poursuive et se consolide. Il ne souhaite pas que, les uns et les autres, se basant sur des ambitions personnelles, puissent amener le parti à imploser.

Au-delà, a-t-il évoqué les alliés que vous êtes ?

Bien sûr ! D’ailleurs, il a beaucoup parlé de nous, il s’est satisfait des actions des alliés, de la loyauté qu’il a constatée.

A l’entame vous avez évoqué la nécessité pour lui de poursuivre les soins. Est-ce qu’il vous a paru essentiel de l’évacuer à nouveau ?

Je pense qu’il faut se référer au communiqué que les nouvelles autorités ont publié. A savoir qu’il restera en Guinée tant que sa santé le requiert. Mais si toutefois, le besoin de l’évacuer se présente, il n’y aura pas un quelconque blocage.

Vous avez rencontré Alpha Condé dans un contexte singulier. Qu’est-ce qui vous le plus marqué ?

C’est un peu difficile à dire parce que très tôt, on a commencé à parler comme on en avait l’habitude. On a parlé très longuement de plusieurs sujets à préoccupation…sociale, économique. Le contexte diffère certes, mais moi je me suis retrouvé.

Ça fait huit mois que vous ne vous étiez pas vu. Est-ce que certains ont versé des larmes pendant ces retrouvailles ?

Chacun a pu cacher ses émotions, mais il y en avait de grandes et de fortes. Et c’est compréhensible.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1
Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Dimanche 24 avril 2022 à 20:47