La ministre Aïcha Nanette Conté se confie : "J'ai été brimée, accusée à tort…"

Guinée
Aicha Nanette Conté, ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables
Aicha Nanette Conté, ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables

CONAKRY-La ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables a eu des débuts difficiles. Aicha Nanette Conté révèle avoir a été « accusée à tort » et même « brimée » par certains de ses collaborateurs.

En procédant ce vendredi, 22 avril 2022 au lancement des assises nationales dans le secteur social, la ministre a fait un témoignage peu ordinaire.

Brimée et accusée à tort

« Je voudrais vraiment être la première personne à dire ce qui m'a frustrée, aussi la première personne à demander pardon. Je voudrais partager avec vous ma petite expérience à l'entame de ma prise de fonction au sein du Département. J'ai été brimée, accusée à tort juste par incompréhension. Cela a amené certains cadres de mon cabinet et moi-même jusqu'à chez le Premier ministre. Et après qu'on ait échangé, les choses sont rentrées dans l'ordre », a témoigné la ministre.

Ça m’a affectée 

Alors qu’elle pensait que tous ses ennuis étaient derrière, Dame Aicha Nanette Conté s’est retrouvée face à une nouvelle tempête.

« A ma grande surprise encore, lors de ma mission récente à New York, j'ai été encore interpellée au plus haut niveau parce que j'ai manqué à mon devoir, parce que je n'ai pas pris soin de la délégation qui m'accompagnait. Ça m'a affecté parce que ce n'était pas la vérité, je n'ai pas fait ça. Plutôt j'ai fait le contraire, j'ai tellement pris soin de ma délégation que j'ai pris mon per diem et je l'ai redistribué aux cadres qui m'accompagnaient ».

Avec le recul, ministre de la promotion féminine, de l'enfance et des personnes vulnérables dit avoir passé l’éponge, elle accepte de pardonner, au nom des assises nationales.

« J'accepte de pardonner, de l'effacer. Désormais, nous allons pouvoir avancer au sein du cabinet mais aussi au sein du ministère même. Aujourd'hui, nous nous arrêtons pour dire un stop et que chacun se regarde dans le miroir », a confié Aïcha Nanette Conté.

A suivre…

 

Siba Engagé Guilavogui

Pour Africaguinee.com

Tél. : (0224) 623 06 56 23

Créé le Vendredi 22 avril 2022 à 17:35