Faire le « sale boulot » : "Personne n’a le titre foncier de ce pays…", prévient Teliano

Guinée
Jean Marc Teliano, leader du RDIG
Jean Marc Teliano, leader du RDIG

CONAKRY-Le discours tenu vendredi 15 avril 2022 par le colonel Mamadi Doumbouya lors du coup d’envoi du cadre de concertation inclusif, ne laisse pas de marbre certains acteurs politiques.

« On fera le sale boulot mais je pense que c'est nécessaire pour notre pays. Nettoyer le pays, combattre la corruption sur toutes les formes, c'est-à-dire tous ceux qui sont liés à la gabegie répondront devant le peuple de Guinée », a déclaré le président de la transition.

Lire aussi-Mamadi Doumbouya prévient : "On fera le sale boulot… personne ne nous arrêtera"

Pour Jean Marc Téliano ces propos s’apparentent à des menaces qui sont en contradiction avec ce que le CNRD est en train de prôner.

« On ne peut pas demander à faire des assises, appeler à faire des concertations et employer des termes du genre : personne ne les empêchera de faire le sale boulot. Ces propos va-t-en-guerre sont contradictoires avec l’esprit des assises dites vérité-réconciliation (…) », indique le leader du RDIG (rassemblement pour le développement intégré de Guinée).

Lire aussi-Guinée : le CNRD et la diversion perdante...

Jean Marc Téliano assure que la classe politique ne veut pas s’opposer au CNRD. Mais si celui-ci se crée lui-même une opposition, il aura des opposants en face.

« Nous ne voulons pas que cette transition échoue. Nous ne voulons pas d’opposition au CNRD, mais tant mieux, s’il crée l’opposition nous sommes prêts aussi. Parce que personne n’a le titre foncier de ce pays, il nous appartient à nous tous », a-t-il indiqué dans un entretien accordé ce samedi 16 avril 2022 à Africaguinee.com dont l’intégralité sera diffusé très prochainement.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Samedi 16 avril 2022 à 20:26