A peine rentré en Guinée, Alpha Condé sur la sellette : Une liste et des "preuves" transmises à Charles Wright

Guinée
L'ancien président guinéen Alpha Condé
L'ancien président guinéen Alpha Condé

CONAKRY- Rentré en Guinée le 08 avril dernier en provenance d’Abu Dhabi où était pour des soins, l’ancien président guinéen, Alpha Condé est sur la sellette. Il n’est d’ailleurs pas le seul. Plusieurs autres anciens hauts dignitaires de son régime, soupçonnés d’être impliqués dans des crimes de sang commis dans le sillage du référendum constitutionnel controversé de mars 2020, sont dans « l’œil du cyclone ».

Ce jeudi 14 avril 2022, les avocats français du FNDC, maitre William Bourdon et maitre Vincent Brengarth ont transmis au Parquet Général de Conakry, un « premier lot de preuves des dénonciations des crimes et exactions commis sous le régime d'Alpha Condé et la liste des personnalités directement ou indirectement impliquées ».  Ces éléments de « preuves » contenus dans une clef USB ont été remis au Procureur Charles Alphonse Wright qui en a accusé réception.

« Monsieur le Procureur général près la cour d'appel de Conakry, Nous avons l'honneur de vous écrire en qualité de Conseils du FRONT NATIONAL DE DEFENSE DE LA CONSTITUTION (ci-après le « FNDC »), dans le prolongement de notre dénonciation en date 21 janvier 2022 relative aux crimes et exactions commis sous le régime d'Alpha Condé et de la transmission de la liste des personnalités susceptibles d'être directement ou indirectement impliquées. A la demande du FNDC, le présent courrier tend à accompagner en l'état un premier lot d'éléments et de faisceaux de preuves en lien avec la dénonciation, sur clé USB. Ces éléments nous semblent devoir être exploités, dans le cadre des investigations ouvertes », ont écrit les avocats maitre Vincent Brengarth et William Bourdon.

En annexe du courrier consulté par Africaguinee.com, une liste de 92 personnalités du défunt régime sont citées. Alpha Condé vient en tête de liste. D’autres comme Dr Mohamed Diané, Kassory Fofana, Zakaria Koulibaly, Oyé Guilavogui (en détention à la maison centrale), Amadou Damaro Camara, Tibou Kamara…sont également citées.

Les avocats relèvent qu'un certain nombre de victimes et leurs proches attendent de pouvoir être entendus par la justice, afin de décrire les crimes dont ils ont fait l'objet. Ils se tiennent à la disposition de la justice, assurent maitre Bourdon et maitre Brengarth, tout en précisant que certains témoignages sont encore particulièrement récents, ce qui ne pourra qu'éclairer les investigations.

« Nous conseils du FNDC, réitérons notre entière disponibilité et celle des victimes et familles de victimes, en étroite collaboration avec nos homologues guinéens, à participer à toutes les phases de la procédure d'information judiciaire ouverte auprès des différents parquets de votre juridiction », mentionnent les avocats.

A suivre…

Africaguinee.com vous propose ci-dessous, la liste transmise au parquet général de Conakry.

 

Créé le Jeudi 14 avril 2022 à 15:20