Guinée : De nouveaux "ennuis" pour certains dignitaires du régime d’Alpha Condé

Guinée
L'ancien président guinéen Alpha Condé et son premier ministre Kassory Fofana
L'ancien président guinéen Alpha Condé et son premier ministre Kassory Fofana

CONAKRY- La chape de plomb qui s’abat depuis le 05 septembre, sur certains dignitaires du régime déchu franchit un nouveau seuil.

Déjà sous le coup d’un gel de leurs avoirs en banques, de confiscation de leurs documents de voyages, depuis sept mois, ces caciques font face à de nouveaux ennuis.

La Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (Crief) a pris une réquisition d’interdiction de sortie du territoire national à l’encontre de trente-sept personnalités de l’ancien régime, jusqu’à nouvel ordre.

L’information nous a été confirmée par une source proche de la Crief, une juridiction spéciale mise en place pour lutter contre les détournements de deniers publics et les crimes économiques.

Nos sources ne donnent pas de détails sur l’identité des personnes visées. Mais tout porte à croire qu’il s’agit d’anciens ministres et hauts dirigeants d’entités étatiques du défunt régime. Plusieurs d’entre eux sont visés par des procédures judiciaires devant la Crief et devant d’autres tribunaux du pays, pour des crimes économiques présumés.

Certains, déjà inculpés pour « corruption, blanchiment de capitaux, détournement de deniers publics, enrichissement illicite », croupissent déjà la maison centrale.

D’après nos informations, cette « mesure conservatoire » vise à « empêcher » d’éventuels cas de fuite alors que madame Zénab Dramé une ancienne ministre qui est sur la sellette, se trouve en dehors du pays depuis son inculpation. Officiellement, elle aurait des soucis de santé.

La Cour de Répression des Infractions Économiques (Crief) a inculpé plus de cent personnes. Toutes sont l’attente de jugement.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Jeudi 31 mars 2022 à 21:38