Démolition du domicile de Cellou Dalein : Ces images inédites qui contredisent le patrimoine bâti et le CNRD…

Guinée
Entrée principale de la maison démolie
Entrée principale de la maison démolie

CONAKRY-Alors qu’une procédure était pendante devant la justice, le CNRD (comité national du rassemblement pour le développement), la junte militaire au pouvoir en Guinée, a ordonné, samedi 26 mars 2022, la destruction du domicile de Cellou Dalein Diallo. Un engin de terrassement a réduit en poussière la modeste villa qui a servie de résidence à l’ancien premier ministre et sa famille, pendant une vingtaine d’années.

Pour justifier la démolition de la maison du leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), le Patrimoine Bâti Public à travers son Directeur Mohamed Doussou Traoré, maître d’œuvre des opérations, a invoqué l’argument selon lequel les « bâtiments étaient dans des états de dégradation très avancées et qu’ils n’étaient plus aptes pour être rénovés ». Le colonel Sadiba Koulibaly, chef d’Etat-major général des armées a, au nom du CNRD, soutenu que les résidences démolies ne répondent plus aux normes de l’habitat. Ont-ils dit vrai ? Voyons les choses de près.

Lire aussi-Sadiba Koulibaly : "Pourquoi le domicile de Cellou et cie...ont été rasés"

Avant de quitter sa maison le 28 février dernier, suite à la décision rendue par la juge des référés du TPI de Dixinn qui s’était déclarée « incompétente », le leader de l’UFDG avait laissé une villa bien entretenue, (voir images) enviable à souhait avec un jardin verdoyant. Les images prises ce jour avec un constat d’huissier sont plus qu’évocatrices. C’est une maison bien habitable qui avait été laissée. Quand les clefs ont été remises au patrimoine bâti public, portes et fenêtres étaient sur place…même les rideaux, la table à manger étaient à leur endroit. Vouloir donc, justifier cette démolition par le fait l’infrastructure aurait été endommagée ne tient pas la route. Si cela est valable pour certaines maisons démolies, c’est loin d’être le cas pour le domicile de Cellou Dalein Diallo.

Mieux, il n’y a pas lieu de faire d’amalgame. La maison de l’ancien premier ministre qui vient d’être rasée n’est pas logée dans la même enseigne que des bâtiments mis en location par l’Etat à des particuliers. Les deux cas de figures sont diamétralement opposés.

Lire aussi-Démolition de la maison de Cellou Dalein Diallo et cie : Doussou Traoré du patrimoine bâti précise…

Selon un juriste, lorsque l’Etat veut récupérer un bien qu’il a vendu avant, il y a des procédures. « Si c’est un bien immobilier, c’est une expropriation pour cause d’utilité publique. Mais avant, il faut indemniser d’abord le propriétaire correctement.

Si c’est une entreprise déjà vendue, on la re-nationalise d’abord », précise notre source, qui fait observer plus loin que lorsque « le juge est saisi, les parties s’abstiennent de tout acte jusqu’à ce qu’une décision finale soit prise ». Une mise au point qui en dit long.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112
Ci-dessous l'état de la résidence, le 28 février jour du départ de Cellou Dalein Diallo

Créé le Lundi 28 mars 2022 à 19:45