COCAN 2025 : Pourquoi écarter le Mécène du Football Guinéen ?

Guinée

Qu’on le veuille ou non, Mamadou Antonio Souaré est un des rares mécènes du football guinéen, pour ne pas dire l’unique. Pourquoi un pays, qui doit organiser la coupe d’Afrique des nations, doit-il se passer d’une telle personnalité ?

En janvier 2018, des promoteurs canadiens m’avaient chargé, à l’occasion d’un séjour à Conakry, de voir les possibilités pour qu’ils contribuent à la réalisation de « Cités CAN« , qui accueilleraient des participants (joueurs et accompagnants) et, à la fin, ces logements deviendraient des logements de fonctionnaires, notamment les enseignants et les soignants.

Avec l’appui de l’Ambassadeur Saramady Touré, alors en poste à Ottawa (capitale du Canada), ce projet fut transmis aux départements des Sports, de l’Enseignement supérieur et de l’Urbanisme. Ce qui semblait le plus intéresser certaines des autorités, c’était la préparation des élections communales de février 2018. Contrairement à celles-ci, le Ministre Abdoulaye Yéro Baldé, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a rapidement compris les opportunités que cette offre canadienne allait offrir au pays.

Au Ministère des Sports, alors piloté par Sanoussy Bantama Sow, il m’ont orienté vers Antonio Souaré, qui était le président de la FEGUIFOOT. Mais l’occasion de cette rencontre n’a pas été créée par les voyages d’Antonio et, l’impréparation du rendez-vous comme cela arrive dans bien des milieux officiels en Guinée.

Pour que la Guinée ait un stade aux normes internationales n’est-ce pas à Antonio Souaré que l’on a fait appel, pour les transformations nécessaires au Stade Général Lansana Conté ? Ce même Antonio Souaré n’a-t-il pas réalisé un complexe sportif, aux normes internationales, pour former des jeunes footballeurs et qui peut accueillir des compétions internationales, y compris la CAN que le pays est supposé abriter dans moins de 3 ans ? N’est-ce pas lui qui a aidé à remettre le football guinéen sur la carte africaine, en investissant dans le Horoya Atlétic Club, dont nombre d’éléments constituent l’équipe nationale du CHAN ?

Au moment où se tiennent les Assises nationales de ‘Réconciliation et de Pardon‘, je crois que l’occasion est belle pour rassembler tous les acteurs ayant les capacités de contribuer au succès de ce rendez-vous du football africain, largement suivi à travers le monde.

J’ai demandé à de nombreuses personnes le pourquoi de cette exclusion d’Antonio Souaré, mais elles ne connaissent pas les raisons de « cette affaire qui a commencé quelques mois avant la fin du régime Alpha Condé. Ils voulaient tout lui enlever et je ne sais pas pourquoi. Mais c’est eux qui ont été balayés le 5 septembre 2021, sans emporter avec eux les adversaires de Souaré ».

Ibrahima Sory BALDÉ

Créé le Vendredi 25 mars 2022 à 18:47