Consultations Nationales : le Patronat unifié expose ses préoccupations au CNT

Guinée
Des dirigeants du patronat guinéen
Des dirigeants du patronat guinéen

CONAKRY-Dans le cadre des consultations nationales, le patronat guinéen a rencontré une délégation du conseil national de la transition (CNT), conduite par Mory Dounoh, conseiller. Cette rencontre s’est déroulée ce mardi 15 mars 2022 dans un réceptif hôtelier de la place.

Cette délégation a rencontré l’ensemble du patronat guinéen désormais unifié. Les trois organisations patronales qui existaient autrefois ont décédé de s’unir. Avec à leur tête Ansoumane KABA Guiter qui en est le Président, Kerfala Person Camara, le vice-président chargé aux relations internationales et le chargé à la communication Ismaël Keita. La délégation du CNT composée de Mory Dounoh, Mohamed Naby Sylla, accompagnée des représentants du secteur privé au parlement ont pris part à cette rencontre d’échanges.

Dans sa prise de parole, le chef de mission Mory Dounoh, a décliné l’objectif de ces consultations nationales initiées par le Conseil National de la Transition dans cette période transitoire.

 « Le conseil national de la transition est en consultation auprès des populations sur l’ensemble du territoire national. Le patronat qui est un maillon très important de la société, une composante que nous avions prévu de rencontrer. Donc, nous étions là pour échanger et recueillir les préoccupations, avis et recommandations du conseil du patronat guinéen dans le cadre de la transition afin de mieux guider le CNT dans ses travaux » a-t-il déclaré.  

De son côté, le Président du patronat guinéen, a souligné tout d’abord, l’exploit que les organisations patronales ont réussi en enterrant leurs « querelles » pour devenir une seule et unique organisation.

« Nous remercions le président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya qui a bien voulu unifier ce patronat, chose qu’on croyait impossible. Avec la volonté du colonel, nous sommes parvenus à discuter avec l’ensemble des acteurs économiques pour amorcer l’unicité. Aujourd’hui, nous sommes parvenus à nous unir », s’est réjoui M. Ansoumane Kaba. 

De son côté, le responsable de communication du Patronat guinéen est revenu sur les préoccupations, que le patronat a exposé auprès des délégués du CNT : c’est d’abord le contenu local, la dette intérieure pour qu’elle soit épongée, ainsi que le problème du foncier agricole.

« Concernant le contenu local, le patronat a souhaité qu’il soit institué dans les lois de notre pays. Avec la multitude des sociétés minières dans notre pays, il faut que les Guinéens puissent avoir des retombées et créer de la richesse.  Le seul moyen d’avoir cette richesse locale, c’est d’instituer le contenu local dans les lois de notre pays. Que les entreprises locales puissent avoir à priori, une part afin que celles-ci puissent rester dans notre pays et que cette richesse soit le contenu que nous puissions tirer de ces grands projets miniers. Le deuxième point, c’est sur la dette intérieure.  Concernant cette dette, les entreprises locales se plaignent. Les entreprises locales créent la richesse, elles créent des emplois. Elles aident le gouvernement à absorber toutes les difficultés dont se plaignent les populations ici en Guinée. En un mot, elles sont le moteur de croissance économique de notre pays. Le patronat a posé ses doléances au CNT, de plaider auprès du gouvernement afin que la dette intérieure soit épongée », a déclaré Ismaël Keita

Poursuivant, il a adressé un message de remerciement à l’endroit du président de la Transition, le colonel Mamadi Doumbouya qui s’est impliqué pour entamer le paiement de la dette intérieure. « La dette intérieure est un fardeau qui gangrène l’économie de notre pays. Nous souhaitons que le CNT soit le porte-voix du patronat car le patronat est là pour la population. C’est lui qui crée l’emploi », a ajouté le chargé à la communication du patronat unifié de Guinée.

De son côté, le vice-président du patronat guinéen, Kerfala Persn Camara KPC PDG du groupe éponyme, a tout d’abord remercié le CNT qui a bien voulu donner cette occasion au secteur privé guinéen de s’exprimer et d’apporter leur contribution.

« Je suis très heureux d’entendre dire que le rapport synthèse de ces consultations sera disponible dans une semaine. Je voudrais vous informer que le secteur privé profitera de cette semaine pour déposer l’ensemble des points qui feront l’objet de discussion en plénière au niveau du CNT. Ce que je retiens, sous la roulette du Président de la République, chef de l’Etat, le colonel Mamadi Doumbouya, il a décidé que dorénavant la compétence locale, le contenu local soient considérés en Guinée », a-t-il déclaré avant d’annoncer : « les propositions du secteur privé vous parviendront, messieurs les conseillers la semaine qui suivra à travers les recommandations de notre Président M. Kaba Guiter. »    

Pour Kerfala Persn Camara, il n’est pas interdit que des investisseurs étrangers viennent en Guinée, mais, selon lui, il est du rôle du secteur privé guinéen de protéger tout investisseur qu’il soit guinéen ou étranger. « Mais prioritairement, que les guinéens soient mis devant. C’est cette décision qui a été prise par les autorités actuelles, nous les remercions, félicitons et les accompagnons dans ce sens », a-t-il ajouté.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel: (00224) 655 311 114

Créé le Mercredi 16 mars 2022 à 10:20