Le cri de cœur de Oury fuyant la guerre : "Beaucoup de guinéens sont bloqués en Ukraine…"

Ukraine
Image d’illustration
Image d’illustration

KIEV-Le 25 février 2022, suite à sa rencontre avec la délégation de l’union Européenne en Guinée sur le conflit armé en Ukraine, le ministre des Affaires étrangères et des guinéens de l’Etranger a avait déclaré que la « priorité du Gouvernement », c'est d'abord la situation des guinéens bloqués compatriotes en Ukraine. Une cellule de crise a été mise en place, pour faire en sorte que les guinéens soient protégés là où ils sont dans la mesure du possible ou exfiltrés. Qu’en est-il de la situation sur le terrain quatre jours après cette annonce du Chef de la diplomatie guinéenne ?

Sur le terrain reste toujours critique. Africaguinee.com a interrogé Amadou Oury Diallo, membre du bureau de l’association guinéenne d’Odessa (AGO) qui a réussi à franchir les frontières ukrainiennes en passant par la Pologne. Ce ressortissant guinéen qui a pu fuir les bombardements, lance un cri de cœur pour un « compatriote » malade alité dans un hôpital en Ukraine, sans assistance. Il confie de nombreux autres guinéens sont bloqués. 

« Je quitte la Pologne et je pars pour l’Allemagne actuellement. Et comme vous, nous avions appris que les autorités guinéennes, à travers le ministère des affaires étrangères, allaient dépêcher une délégation pour venir en aide aux compatriotes résidents en Ukraine. Mais jusqu’à mon départ (dimanche 27 février) nous n’avions vu personne. Il y a beaucoup de guinéens qui restent là-bas.

Il y a un de nos compatriotes du nom de Mamadou Saliou Diallo qui est dans une situation critique. Il était malade…Et là, nous n’avons pas ses nouvelles. C’est vraiment inquiétant. Parce qu’il est à la frontière de la Pologne.

Lorsqu’il est tombé malade, on l’a envoyé à l’hôpital, il avait le coronavirus. Les patients de covid-19 étaient interdits là-bas, on l’a transféré dans un autre hôpital. Entretemps, les bombardements ont commencé. Nous n’avons plus aucune de ses nouvelles. Je précise qu’en plus de la Covid-19, il souffrait aussi d’une maladie des reins. Il a aujourd’hui besoin urgemment de l’aide de tous les Guinéens », expliqué ce guinéen qui a fui la guerre.

Dans la ville d’Odessa, ils sont plus 300 guinéens qui y vivent. Ils sont réunis au sein d’une association de 213 membres. Amadou Oury soutient qu’il a laissé plusieurs jeunes guinéens qui veulent quitter l’Ukraine.  Il n’a pas manqué de lancer un appel à l’endroit des autorités guinéennes.

« Ce que je peux dire aux autorités guinéennes, elles avaient dit qu’elles vont mettre tout en œuvre pour évacuer les guinéens de l’Ukraine. Mais actuellement, il y a un de nos compatriotes qui est malade et hospitalisé. Donc, c’est de faire tout possible pour entrer en contact avec cette personne car elle a besoin de l’aide. C’est un monsieur qui est seul à l’hôpital et quand nous étions là-bas il était difficile pour nous de le voir. Il faut faire tout pour aider Mamadou Saliou Diallo.  Parce qu’il a vraiment besoin d’aide » a-t-il lancé.

Interrogé, Mohamed Camara, membre du conseil des guinéens en Ukraine, a confié que le ministre des affaires étrangères et des guinéens a déployé une équipe qui est en train de faire un travail remarquable sur l’opération d’évacuation des guinéens.

« Je tiens tout d’abord à remercier le ministre des affaires étrangères et de toute son équipe. Il y a un travail dynamique qui est en train d’être effectué. Ils ont mis une équipe en place qui s’occupe de l’évacuation des guinéens à partir de l’Ukraine ici. Je fais partie de cette équipe. En Pologne aussi, il y a une autre qui est postée et qui est en train de les réceptionner. Aujourd’hui, je peux vous dire que 95% de compatriotes ont été évacués. Je peux vous dire que nos coups de cœur ont été entendus », a précisé ce guinéen dans un entretien téléphonique accordé ce mardi 1er mars 2022.

Nous y reviendrons !

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 114

Créé le Mardi 01 mars 2022 à 20:19