Ousmane Gaoual demande des comptes aux cadres de l’Habitat de Labé : "Je vous donne jusqu’au lundi..."

Guinée
Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire
Ousmane Gaoual Diallo, ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de l’Aménagement du territoire

LABE-Le ministre de l’Urbanisme de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire a tapé du poing sur la table sur ce mardi 8 février 2022 devant les cadres de l’Habitat de Labé.

Ousmane Gaoual Diallo donne six jours aux responsables de l’Habitat de la cité Karamoko Alpha de sortir la part de l’Etat dans les lotissements effectués en 2021.

Lire aussi-Spoliation des domaines de l’Etat : Ousmane Gaoual Diallo attaque le mal à la racine…

« Avant de réclamer les biens de l’Etat à quelqu’un, il faut commencer d’abord par reprendre ce qui lui revient de droit. Lorsqu’on fait des lotissements, la part de l’Etat est un impératif. Cette part, je la veux avant le lundi (14 février 2022).

Au lieu d’aller retirer la maison d’un citoyen, restituez-nous ce qui revient de droit à l’Etat…Si le Président veut offrir un domaine à un cadre à la retraite, à un imam…il tire dans le domaine privé de l’Etat », a martelé le ministre de l’habitat lors d’une rencontre avec les responsables de l’Habitat.

En Guinée, le constat révèle que la part devant revenir à l’Etat lors des « aménagements » et qui devait constituer le stock privé du patrimoine non bâti de l’Etat, est spolié par des cadres de l’habitat. Pour assainir ce secteur le ministre de l'Urbanisme avait interdit en décembre dernier  aux Directeurs préfectoraux de l’Habitat de faire des lotissements jusqu’à nouvel ordre.

Vente des terres

Ousmane Gaoual Diallo explique qu’avant de vendre un domaine, celui-ci doit avoir une carte d’identité qui est le certificat d’immatriculation du droit d’usage foncier. L’immatriculation des terres avant leur vente par leurs propriétaires va enrayer les sempiternels conflits fonciers.

« La loi du pays dit qu’avant même de lotir chez toi, rassure-toi d’abord d’avoir tous les documents légaux : Le certificat d’immatriculation du droit d’usage foncier. C’est la carte d’identité du domaine.  Aujourd’hui presque 80% des affaires tranchés par la justice sont liées au foncier », a fait observer le ministre.

A suivre…

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 08 Février 2022 à 21:31