Guéckédou : Un maire accusé d’un détournement de 150.000.000 Gnf

Guinée forestière

GUECKEDOU- Rien ne va plus entre certains citoyens et les autorités locales de Kondebadou, localité nouvellement érigée en sous-préfecture. Une histoire de sous (150.000.000 Gnf) divise les citoyens de cette localité située dans la préfecture de Guéckédou, en Guinée forestière, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations, les jeunes de Kondebadou pointent du doigt le maire de Tekoulo dont relève (pour le moment Kondebadou) d'avoir détourné cent cinquante millions francs guinéens, destinés au dédommagement des trois forages du village impactés par le passage de la route en cours de reconstruction. Le maire incriminé reconnaît avoir reçu la somme mais soutient l'avoir utilisé pour épargner ces forages.

Pour l'heure, une mésentente totale existe autour de cette somme, bien que les pompes n'ont pas été touchées par le passage de la route. Les jeunes de Kondebadou réclament le remboursement des 150.000.000 GNF et vont jusqu'à demander le départ du président de district qu'ils accusent d’être de mèche avec le maire. Le président du district est accusé d'avoir détourné 15.800.000 GNF. Ce dernier aurait déjà remboursé une bonne partie de ce montant. Interrogé, le porte-parole des jeunes de Kondébadou explique :

"Jusqu'à présent nous relevons de la commune rurale de Tekoulo. Pendant la reconstruction de la nationale N°2, l'équipe de contrôle est venue faire des inventaires par rapport aux maisons et aux édifices qui devraient être touchées. Nous avons trois forages qui ont été marqués, un château au niveau du poste de santé, un bâtiment social qui existe ici depuis au temps des colons qui nous servait de maison des jeunes. Après, lorsqu’ils sont venus pour le dédommagement, 15.800.000fg ont été destinés à la reconstruction de la maison des jeunes. Pour les trois forages, le maire nous a révélé que c'était 50.000.000fg pour chaque forage. Ce qui fait 150.000.000fg. Il y'avait également la mosquée qui faisait partie, y compris la maison des enseignants du Franco-arabe. Là, comme c'était sur le même alignement que la mosquée, les fidèles musulmans ont décidé de prendre l'argent qu’ils ont gardé à la banque pour dire qu’après le passage de la route, ils vont reconstruire. Finalement la mosquée n'a pas été touchée. En ce qui concerne les trois forages, le maire nous a dit qu'il a signé le papier et qu'il a donné l'argent (150.000.0000 GBF) à l'ex missionnaire de contrôle qui est maintenant décédé.

Les revendications ont commencé au niveau matériaux que les Filets sociaux nous ont donné pour entretenir les routes qui rentrent dans les quartiers. Il y avait 6 brouettes, ainsi que des pelles et des pioches. Celui qui a apporté les matériaux a demandé de lui donner une brouette. Après les travaux, ils ont dit de garder ces matériaux pour la communauté. Le président du district et son équipe se sont partagés ça. C'est quand on s'est rendu compte que nous sommes passés par le sage qui s'est impliqué et nous avons gagné les 4 brouettes sur les 5. C'est de là où tout est parti.

Nous avons demandé si la maison des jeunes n'avait pas été dédommagée. Vu la pression, le maire de Tekoulo, dont relève Kondebadou, est venu avouer que la maison a été dédommagée à hauteur de 15.800.000fg et qu'il a remis cette somme au président du district et son adjoint. Nous avons dit qu'il faut qu'ils remboursent puisque nous leur avions demandé à plusieurs reprises, ils n'ont pas reconnu. Maintenant pour les trois forages, le maire a dit que c'est lui-même qui a signé et qu'il a donné l'argent à l'ex missionnaire de contrôle qui est décédé. Nous nous sommes dit qu'il va payer notre argent. On vient d'être nouvellement érigé en sous-préfecture, on n'a aucun fond. C'est sur ça le débat se trouve actuellement.

Le président du district a remboursé les 15.000.000fg, il reste 800.000fg. Nous lui avons demandé de signer le document pour qu'on puisse porter plainte contre le maire mais il refuse. C'est pourquoi nous avons demandé son départ. Mais le problème commence à prendre une allure communautaire", nous a confié Mamadou Gassama Diaby, porte-parole des jeunes. 

Interrogé, le président du district a nié en bloc toutes les accusations portées contre lui. « Celui qui vous a dit cela ment. C'est faux ! », a rétorqué Mamadou Souaré, président du district de Kondebadou.

Pour sa part, le maire de la commune rurale de Tekoulo a reconnu les faits à lui reprochés. Cependant, il explique avoir réinvesti cette somme perçue pour épargner les forages.

"Effectivement ils ont donné l'argent pour dédommager les forages. Mais l'argent qui était venu, ne pouvait pas suffire pour faire un bon travail. C’est ainsi que j'ai demandé s'il y a des possibilités de négocier. On a négocié, la route a été déviée un peu, les pompes n'ont pas été touchées. C'est à ce niveau où se situe le problème. On m’accuse de détournement, mais je me demande comment je peux faire ces genres de choses dans ma localité. L'argent qu'on m'a donné pour le bâtiment, j'ai envoyé cet argent. Comment je peux détourner l'autre ? Travailler avec ta communauté n'est pas facile. Si les gens ne sont pas bien informés ça risque de créer des problèmes. Je les ai fait comprendre comment les choses se sont passées, par l'implication des sages ils ont compris", nous a confié le maire de Tekoulo.

Et d’ajouter : « C'est Dieu qui m'a sauvé dans cette affaire. Le bonhomme avec qui j'ai traité l'affaire, malheureusement est décédé. Ce sont les bonnes relations qui ont fait que les pompes ont été épargnées. Quand nous avons fait les négociations, il a mis tout dans sa machine. On avait fait le programme pour le mercredi, avant ce jour, il est décédé. Quand j'ai reçu l'annonce j'ai crié puisque la négociation qu'on avait entamée n'était pas finalisée on m'a dit qu'il est décédé. Mais heureusement, les gens m'ont compris et les forages ont été épargnées », s'est défendu le maire de Tekoulo.

A suivre...

SAKOUVOGUI Paul Foromo

Correspondant régional d'Africaguinee.com

A Nzérékoré

Tél : (00224) 628 80 17 43

Créé le Jeudi 20 janvier 2022 à 10:35

TAGS