Le parti « Bloc pour l’Alternance en Guinée » a obtenu son agrément…

Guinée
Sadio Barry, leader du parti BAG
Sadio Barry, leader du parti BAG

CONAKRY-Le parti Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G) dirigé par Sadio Barry a obtenu son agrément. Cette jeune formation politique veut offrir une alternative crédible aux guinéens. C’est du moins ce qu’assure son leader à travers le message dont nous vous livrons ci-dessous la teneur.

Chers Compatriotes, Militant et Sympathisants du BAG,

Chers frères et sœurs Africains et Amis de la Guinée,

Nous avons l’honneur et l’immense plaisir de vous informer que depuis le 21 décembre 2021, le Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G) est un parti qui a son autorisation d'exister et de mener ses activités sur toute l'étendue du territoire national guinéen, comme tous les autres partis traditionnels officiels du pays.

Cet agrément est l'aboutissement d'une longue et discrète lutte, menée avec ténacité et détermination par un groupe de Guinéennes et de Guinéens, pour la création d'un parti politique pouvant offrir une alternative crédible à notre peuple. En effet, le Bloc pour l’Alternance en Guinée (B.A.G) est l’initiative des Guinéennes et Guinéens de la génération 90 qui, à l’époque, s’étaient battus pour le multipartisme intégral en Guinée.

Après plus de 25 ans de lutte derrière des aînés sans succès, avec une classe politique minée par des divisions ethniques et intérêts personnels, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il est nécessaire de donner aux Guinéens une Alternative, un réel Espoir de changement. Cependant, la législation en vigueur en République de Guinée, notamment  l’article 3 de la Constitution de mai 2010 n’autorisait l’action et le débat politique qu’à travers les formations politiques. Nous décidâmes donc de créer ce parti politique dénommé « Bloc pour l’Alternance en Guinée » (BAG). Un parti pas comme les autres, un parti pour un véritable changement politique, la fin de l’impunité (la justice), le bonheur et la prospérité partagés en Guinée. Le parti qui propose une Guinée dans laquelle il n'y a que deux citoyens: la Guinéenne et le Guinéen, auprès desquels vivent leurs frères et amis d'Afrique et d’ailleurs.

C’est ainsi que le 24/07/2016, s’est tenu à Conakry l’Assemblée constitutive du parti BAG. Il sera officiellement enregistré au Ministère de l’Administration le 01/08/2016 sous le N°. 3010

Alors que rien sur le plan administratif ne s'opposait à la délivrance de notre agrément, nous serons confrontés à un obstacle infranchissable : Alpha Condé et son Ministre de l’Administration, Bouréma Condé. Après deux ans de tractations, nous finirons par comprendre que seule une juridiction supranationale pouvait trancher. Suivra alors une bataille juridique devant le tribunal de la CDEAO à Abuja.

Face à un régime despotique et prédateur, nous avons dû emprunter des chemins longs et tortueux pour accéder à nos droits fondamentaux, pourtant garantis par notre Constitution dont le Président Alpha Condé avait juré de respecter et de faire appliquer.

Par son Arrêt N° ECW/CCJ/JUD/06/19, en date du 26 février 2019, la Cour de justice de la CEDEAO a ordonné à l’Etat guinéen de nous délivrer l’agrément de notre parti. Dans sa note du 27 Septembre 2019, l’Agent judiciaire de l’Etat, Mory Doumbouya, a notifié cela au Ministre de l’Administration Bouréma Condé. Ce dernier ne s’est jamais exécuté, jusqu’à son limogeage par le CNRD le 5 septembre 2021. Ce sont les nouvelles autorités installées à la faveur d’un coup d’Etat, qui nous ont rétablis dans nos droits en délivrant l’agrément du BAG, bloqué par le régime RPG d’Alpha et Bouréma Condé.

Merci de votre attention !

La Direction

Créé le Samedi 15 janvier 2022 à 15:09