Fodé Oussou réplique :"Quand un leader pense que si Cellou Dalein est porte-parole…"

Guinée
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG
Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l'UFDG

CONAKRY- L’unité de "façade" du collectif des partis politiques (CPP) risque de ne pas faire long feu. Une divergence majeure oppose les dirigeants des différentes coalitions qui la composent. Ce jeudi 13 janvier, la plénière du CPP tenue au QG de l’UFR de Sidya Touré a viré au « pugilat ».

Au centre du déchirement des dirigeants du CPP, le choix du porte-parole de cette nouvelle plateforme politique. Sur les onze coalitions qui composent le CPP, sept ont proposé que Cellou Dalein Diallo (ANAD) secondé par Dr Makalé Traoré (CORED) assure le porte-parolat pour une période de trois mois.  Quatre autre se sont opposés catégoriquement. Au sortir de cette rencontre sous tension, Dr Fodé Ousssou Fofana a insinué que le choix de la majorité est à prendre ou à laisser.

« La majorité s’est dégagée, au moins sept coalitions sont tout à fait d’accord que le Président Cellou Dalein soit le porte-parole du CPP et que madame Makalé Traoré soient l’adjointe. Il reste entendu que l’objectif numéro 1 est qu’on soit s’entende, qu’on parle d’une seule voix. Si ce n’est pas possible, ceux qui ont les mêmes visions se retrouveront, discuteront et vont aller ensemble. C’est ce qui va se dessiner », a martelé le vice-président de l’UFDG, interrompu par Badra Koné.

 

Dr Fodé Oussou Fofana admet que dans la salle certaines coalitions n’étaient pas d’accord sur le choix qui a été fait. « Sept coalitions sur onze étaient d’accord. Il s’agit de ADC BOC, ANAD, CPA, CORED, COPAM, GG. Les autres coalitions qui ne sont pas d’accord sont : FNDC politique, CPR, AD, COPEG. Si la classe politique s’entend, c’est ce qui peut surprendre. Si on ne s’entend pas évidemment, ceux qui ne sont pas d’accord sont libres de se retrouver et former leur coalition, trouver leur porte-parole.

En ce qui nous concerne, nous avons dit en attendant, le président Cellou Dalein de l’ANAD et Dr Makalé vont être les porte-paroles pour les trois premiers mois. Si on ne s’entend pas du tout, il n’y a pas de raison que ceux qui sont d’accord ne se retrouvent pas. Nous avons fait des propositions avec des arguments, eux ne l’ont pas fait », a-t-il martelé.

Comme pour répondre à Dr. Ousmane Kaba, il martèle : « Quand un leader d’un parti politique pense que si Cellou Dalein est porte-parole, cela aura une influence sur son électorat, je dis qu’on ne sait ce pourquoi on se réunit ».

Nous y reviendrons !

 

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 13 janvier 2022 à 17:25