Transition : le premier "désaccord" entre Doumbouya et la société civile…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne

CONAKRY- C’est (peut-être) la toute première divergence entre le chef de la junte et la société civile guinéenne, favorable à une transition de 24 mois (deux ans). Où se trouve la "divergence" ?

Leur "désaccord" se situe notamment au niveau de l’agencement de l’organisation des futures élections, a-t-on appris.

Sur ce sujet, le Colonel Mamadi Doumbouya a pourtant été ferme réitérant que les prochaines élections se tiendront de la base au sommet.  « Après l’adoption de la nouvelle constitution par référendum, nous organiserons des élections : élections communales d’abord, législatives ensuite et enfin scrutin présidentiel », a tranché le président de la transition.

Sauf que la société civile guinéenne ne semble pas être de cet avis. Une dizaine d’organisations de la société civile guinéenne réunit au sein de l’Alliance citoyenne pour la transition (ACT), préconise notamment le « couplage » des élections législatives à l’élection présidentielle. C'est d'ailleurs le cas de nombreuses coalitions politiques tels que l'ANAD, la CORED et le CPR.

Selon nos informations, le chef de la junte a été officiellement saisi par ces organisations de la société civile, sur la question à travers un "plaidoyer" dont une copie a été adressée au Premier ministre, au ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation mais aussi aux partenaires techniques et financiers.

Nous y reviendrons

Africaguinee.com

Créé le Mercredi 05 janvier 2022 à 17:05