Électricité : Pourquoi les factures d’EDG ont-elles flambé ?

Guinée

CONAKRY-C ’est un euphémisme de dire que le courant électrique coûte de plus en plus cher en Guinée ! Pour s’en rendre compte, il suffit de faire une ‘’introspection’’ sur cette situation qui fait actuellement débat dans la cité.  

Depuis plusieurs mois, le tarif réglementé de l'électricité en Guinée qui était à 90gnf le Kwh a connu une hausse vertigineuse de 107 gnf pour le même kWh, ces derniers mois avec l’avènement du CNRD (conseil national du rassemblement pour la démocratie).

Cette flambée sur la facture du consommateur est diversement appréciée et est dénoncée par plusieurs citoyens qui ne cachent pas leur amertume.

La facture EDG que les clients recevaient à chaque deux mois a connu une flambée.

« Il se trouve que je viens de recevoir une facture EDG particulièrement élevée. Pour une consommation d’une période allant du 04 octobre 2021 au 04 décembre 2021 soit 61 jours de consommation on me réclame pour un net à payer de 9 292 092 gnf.

Avec certes quelques appareils électro ménagers comme un climatiseur, et du ‘’classique’’ à savoir un frigo, un téléviseur et un ordinateur, je n’ai rien d’autres qui puisse expliquer cette hausse démesurée’’ a lancé cet habitant de la banlieue de la capitale guinéenne.

Pour biens d’observateurs, cette flambée est la résultante du pseudo plan d’aide face à la covid-19.

Pour rappel, la prise en charge totale des factures d’électricité au temps du régime Alpha Condé (déchu le 05 septembre 2020), pour les ménages vulnérables concernait les abonnés au tarif social qui englobe la tranche 1 et la tranche 2, conformément au plan de riposte COVID-19. Pouvait-on lire dans un des communiqués de Electricité de Guinée.

Suite à l’annonce donc du Gouvernement en date du 10 décembre 2020 et au communiqué conjoint des ministres du Budget et de l’Energie du 16 février 2021 mettant fin à la prise en charge des factures d’électricité au 31 décembre 2020, elle a procédé à l’application de cette mesure.

Dans cette missive ‘’laconique’’ et incomprise par la majeure partie de la population guinéenne qui croyait ne plus faire face aux difficultés de payement, EDG a ainsi indiqué que quelques abonnés verront leur facture de janvier 2021 élevée par rapport à leur facturation bimestrielle habituelle pour plusieurs raisons.

« L’existence pour certains abonnés d’un solde antérieur au 31 mars 2020 (avant la prise en charge de la facture par l’Etat) ;

2. L’accumulation du non-paiement des consommations de la tranche 3 d’avril à décembre 2020 qui, conformément au plan de riposte Covid-19 devrait faire l’objet d’un report de paiement ;

3. L’existence d’un solde de facture de consommation (de septembre à décembre 2020) dont la tranche 1 et 2 sont prises en charge par l’Etat et donc ne sont pas à payer par les abonnés. Ce solde disparaîtra des prochaines factures dès la mise à jour du montant pris en charge par l’Etat, la facture fraîche de janvier 2021 qui est à la charge de l’abonné.

En conclusion la Guinéenne d’électricité qui ne parvient toujours pas à satisfaire l’ensemble de ses abonnés avec bien entendu des coupures intempestives a signalé par ailleurs, qu’elle a enregistré une forte augmentation de la consommation d’électricité pour l’ensemble des ménages pendant la période de crise sanitaire.

A suivre….

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mercredi 29 décembre 2021 à 11:23