Dadis Camara à Conakry : la défense de Toumba Diakité fulmine...

Guinée
Dadis Camara et Toumba Diakité
Dadis Camara et Toumba Diakité

CONAKRY- Le retour ce mercredi 22 décembre 2021 de Dadis Camara en Guinée soulève la question du sort de Toumba Diakité, incarcéré à la maison centrale depuis plus de six ans. Les deux (Dadis et Toumba) sont inculpés dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009.

Après onze ans d’exil, l’ancien chef de la junte a regagné Conakry « libre » et en bonne santé. Il avait quitté la Guinée sur une ‘’civière’’ après l’attentat contre sa personne (03 décembre 2009) perpétré par son aide de camp. Interrogé par Africaguinee.com, Me Paul Yomba Kourouma avocat de Toumba Diakité crie à la discrimination et à l’injustice vis-à-vis de son client. Selon lui, le bon droit aurait voulu que Dadis Camara retrouve Toumba Diakité en prison.

‘’Dadis Camara est inculpé au même titre que Toumba.  Les autorités ne doivent pas lui garantir une protection judiciaire (…) Alors, le bon droit aurait voulu que Dadis se retrouva où réside actuellement Toumba. C’est une question de commodité. Le bon sens, le droit, la justice l’équité, le dicte et le commande. L’opinion publique est déjà d’accord que Toumba subit le deux poids deux mesures (…) Il est malade, on ne le libère pas alors que les autres sont dehors et ils sont inculpés comme lui.  Nous voyons en quelque sorte une discrimination, une injustice, une inégalité.  Il faut la rétablir sincèrement’’, appelle Me Yomba Kourouma.

Dadis Camara a assuré aujourd’hui qu’il est prêt à donner sa part de vérité dans le dossier du massacre du 28 septembre 2009. Confiant en la justice, il a soutenu que nul n’est au-dessus de la Loi et qu’il se met entièrement à la disposition de la justice.

« Je voudrais encourager la tenue du procès dans le dossier du 28 septembre 2009, qui serait non seulement un ouf de soulagement pour les familles des victimes mais aussi pour le peuple de Guinée et plus particulièrement la communauté internationale qui attend depuis plus de dix ans que les responsabilités des uns et des autres soient définitivement situées pour la mémoire des victimes de ces douloureux évènements pour le respect de la république et pour la vérité de l’histoire », a-t-il lancé dans sa toute première déclaration à sa descente d’avion.

A suivre…

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

Créé le Mercredi 22 décembre 2021 à 18:59