Boké : la recette de Doumbouya pour juguler les sempiternels troubles…

Guinée
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et Balla Samoura haut commandant de la gendarmerie
Colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition guinéenne et Balla Samoura haut commandant de la gendarmerie

CONAKRY-Coutumière de manifestations de tout ordre perturbant la quiétude des compagnies minières, Boké région bauxitique par excellence va abriter une importante unité de gendarmerie. Le colonel Mamadi Doumbouya a pris un décret jeudi 16 décembre 2021, créant un groupement spécial de gendarmerie mobile en abrégé (GSGM), couvrant toute la région administrative de Boké, zone stratégique pourvoyeuse d’importantes ressources financières issues notamment de l’exploitation minière.

Il sera implanté à Kolaboui, théâtre de sempiternels troubles sociaux. Cette sous-préfecture située à cheval entre Boffa et Boké est considérée comme un giratoire. En effet, quasiment toutes les sociétés minières évoluant à Boké ont des trains minéraliers transitant à Kolaboui.

Cette nouvelle unité de gendarmerie est placée sous l’autorité directe du haut commandement de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire.

Les détails d’organisation, d’attribution et de fonctionnement du GSGN, feront l’objet d’un arrêté du ministre en charge de la défense nationale, précise le décret de Mamadi Doumbouya.

Le groupement spécial de gendarmerie mobile de Kolaboui sera dirigé par le Lieutenant-Colonel Pascal Diemou M 18650 G, précédemment commandant adjoint du groupement d'intervention et de protection de la gendarmerie nationale. Il a été nommé commandant du GSGM.

Le chef d'escadron Demba Doumbouya M 16711 G précédemment commandant adjoint de la compagnie gendarmerie territoriale de Yimbayah, a été nommé commandant adjoint du groupement spécial de gendarmerie mobile de Kolaboui.

A suivre…

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 17 décembre 2021 à 0:47

TAGS