Guinée : Alpha Bacar Barry salue la "bonne moisson" des « Journées de la formation professionnelle et de l’emploi »

Guinée
Alpha Bacar Barry, ministre de l'Enseignement Technique et de la formation professionnelle
Alpha Bacar Barry, ministre de l'Enseignement Technique et de la formation professionnelle

CONAKRY-Entamées jeudi 09 décembre, les « journées de la formation professionnelle et de l’emploi » ont été clôturées ce samedi 11 décembre au chapiteau du palais du peuple, avec une note de satisfaction chez les organisateurs. Des diplomatiques, des membres du Gouvernement, des entrepreneurs, des acteurs sociaux et culturels, ont rehaussé de leur présence à cette cérémonie.

En lançant cette initiative, le ministère s’était fixé pour objectif de créer un cadre de concertation multi-secteurs, multi-niveaux et multi-acteurs à l’effet d’engager les partenaires économiques, techniques, sociaux et financiers dans la mise en place d’une offre de formation de qualité garantissant l’adéquation des compétences aux métiers et emplois de demain pour assurer un financement adéquat et durable du système de formation professionnelle et technique en République de Guinée.

Dans son compte-rendu global, le directeur national de l’enseignement technique, a reconnu que « les journées de la formation professionnelle et de l’emploi », relèvent des approches innovantes. « Conformément aux résultats attendus, les journées ont permis de faire une importante moisson servant d’intrants pour l’élaboration d’un plan d’action qui sera partagé dès sa finalisation. Il en est de même pour la feuille de route », a précisé Dr Baba Diané.

Le représentant pays de l’ONUDI (organisation des nations-unies pour le développement industriel) en Guinée, dans son allocution a souligné que la formation professionnelle et technique figure parmi les cinq axes actuels de leur programme de coopération pays avec la Guinée. La promotion de l’entrepreneuriat constitue le troisième axe majeur de ce cadre de coopération, a-t-il précisé.

« Après tant d’année, voire de décennies d’efforts des autorités guinéennes mais aussi des partenaires dont nous faisons partie et d’autres acteurs, il est légitime de se poser la question pourquoi encore en est être là en matière de développement des compétences techniques et professionnelles ?  Je voudrais donc saluer votre vision et votre leadership, votre engagement et cette excellente initiative des journées de réflexion afin de se poser les bonnes questions avec les acteurs, ensemble trouver de bonnes réponses et fixer le cap pour une transformation structurelle du système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle en lien avec les défis et les enjeux de l’emploi. Dans cette dynamique, je voudrais vous réitérer l’engagement de l’Onudi à œuvrer à côté et en collaboration en synergie d’action avec tous les autres acteurs pour faire avancer la Guinée pour le bonheur de la population guinéenne », déclaré M. Ansoumane Bérété.

Ces journées n’ont pas été que des discussions, il y a eu une moisson intéressante, dira de son côté le ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

« Les acteurs s’engagent pour le cas de l’axe d’amélioration du contenu de formation de nos écoles nationales d’agriculture et d’élevage, de participer à qualifier les formations, à rapprocher certaines technologies pour pouvoir obtenir une agriculture de précision et rentable Dès qu’on a annoncé ces journées, la fondation orange s’est toute suite mise en branle on a ensemble discuté l’ossature d’une collaboration qui va porter sur l’introduction du digital dans la formation professionnelle, les classes intelligentes, internet… toute ces choses participent à la formation de ces jeunes. On a eu des propositions qui vont se transformer en convention que nous allons signer dans les prochains jours avec certaines structures et entreprises qui nous proposent de recevoir des jeunes chez eux en contrat d’alternance. J’aimerais citer Kpaaf (un centre de formation au métier du textile et de la Couture), AGUIFIL (agence guinéenne pour le financement des logements sociaux) qui acceptent de recevoir nos apprenants dans la construction des logements sociaux, nos partenaires de la République Populaire de Chine à travers l’entreprise TCHECK qui va engager avec nous dans les prochains jours, une étude pour la levée des fonds pour la réalisation des dix (10) lycées techniques en Guinée », a énuméré le ministre Alpha Bacar Barry.

Son collègue ministre de l’agriculture et de l’élevage, Mamoudou Nagnalen Barry a exprimé l’ambition du Président de la République de qualifier les jeunes guinéens dans la formation. Il a ensuite invité les jeunes à accepter de se former.

« Formons-nous et soyons conscients de nos difficultés, demandons-nous pourquoi un tailleur sénégalais peut faire ‘’ Macky Sall’’ de meilleure qualité et de moins prix par rapport à nous ? Pourquoi nous partons en Côte d’Ivoire pour acheter ces habits et amenons en Guinée, tout ceci devrait nous interpeller », a lancé Mamoudou Nagnalen Barry.

Siddy Koundara Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 114

Créé le Dimanche 12 décembre 2021 à 11:24