Kamsar: Une femme a-t-elle été "violée" à l'hôpital ANAIM?

Boké
Hôpital Anaim de Kamsar
Hôpital Anaim de Kamsar

CONAKRY-Alors que l’onde de choc provoquée par l’affaire M’mah Sylla est encore fraîche dans les mémoires, un autre prétendu cas de viol d’une patiente a surgi ce week-end à l'hôpital ANAIM de Kamsar.

Les faits remontent au vendredi 26 Novembre 2021. Une jeune femme âgée d'une vingtaine d’années, admise pour une intervention chirurgicale aurait été abusée alors qu’elle était sous anesthésie par un technicien de surface d'une société sous-traitante de l'hôpital ANAIM. Une plainte a même été déposée dans un premier temps avant que celle-ci ne soit retirée. Les proches de la présumée victime parlent de tentative de viol.

"Nous nous sommes entretenus, ensuite nous avons jugé nécessaire de retirer la plainte dans laquelle nous avons précisé qu’il s’agit d’une tentative de viol. Mais la main sur le Coran, la dame n'a pas été sexuellement touchée. Ceci étant, nous avons décidé de retirer la poursuite judiciaire que nous avons entamée avec les autorités de la gendarmerie et de la prévention", a expliqué un proche de la présumée victime.

Dans la soirée de ce dimanche 28 novembre 2021, la direction de l'hôpital ANAIM a sorti un communiqué dans lequel elle a expliqué les circonstances dans lesquelles la femme a été admise dans le centre. Des enquêtes sont en cours et la personne indexée a été mise aux arrêts. Les responsables de l’hôpital se réservent de faire des commentaires en attendant la fin des enquêtes.

« Dans la journée du jeudi 25 novembre 2021, une patiente admise à l'hôpital ANAIM Kamsar a bénéficié d'une intervention chirurgicale au bloc opératoire aux environ de 13 H.

A l’issue de cette intervention et après son réveil, elle a été transférée au pavillon de chirurgie. Au matin du vendredi 26 novembre 2021, la Direction de l'Hôpital a été saisie par l’époux de la patiente pour notion de tentative viol sur sa femme.

Devant ces faits d'une grande gravité, la Direction de l'Hôpital a interpellé le présumé coupable qui se trouve être un prestataire de service externe, pour le mettre à la disposition de la Compagnie d'Intervention près la CBG pour des fins d'enquêtes.

«Nous avons procédé immédiatement à son remplacement pour ne pas perturber la poursuite des soins, le bien-être et la sécurité des patients restant la priorité de l'Hôpital. A ce stade, le dossier est en instruction auprès des services de la gendarmerie. Nous nous réservons de tout commentaire en attendant l'issue des enquêtes », a expliqué le Direction de l’hôpital ANAIM.

Dossier suivre…

 

Depuis Boké, Oumar Sory Kamara

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 29 novembre 2021 à 10:19

TAGS