Sangarédi : la Compagnie des Bauxites de Guinée « CBG » sensibilise sur la protection des Oiseaux migrateurs à Boullérè

Publireportage

BOKE-Après son lancement à Kamsar le 25 novembre, la célébration en différé de la Journée mondiale des Oiseaux migrateurs (JMOM) s’est poursuivie, ce samedi 27 novembre 2021, à Sangaredi précisément dans le district de Boulléré.

Organisé par la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), l’événement a connu une forte mobilisation de la communauté, des autorités communales et sous-préfectorales ainsi que des responsables de la CBG. Cette célébration a été ponctuée par des messages de sensibilisation sur l’importance de la protection des Oiseaux migrateurs. A cette occasion, les élèves du collège de Boulléré ont fait des prestations scéniques. Dans leur sketch, ces écoliers ont sensibilisé l’assistance sur l’importance de la préservation de la biodiversité notamment la protection des oiseaux migrateurs.

Dans son discours de circonstance, le Directeur de la Mine de Sangaredi, a déclaré que la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs « fait partie des évènements favoris de la CBG » en tant qu'entreprise sociétale. Le but est de soutenir activement les initiatives en faveur de l'environnement.

 « Les questions d'ordre environnemental et social sont des priorités majeures de la CBG. Comme vous le savez, la CBG a un grand département en charge des questions environnementales, Biodiversités, Communautaires et Sociales. Ainsi, grâce à l'engagement et à l'esprit citoyen des employés de ce département, nous célébrons chaque année cette Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs. Grâce aux efforts inlassables de ces soldats de la Biodiversité, la CBG a fait intégrer notre pays la Guinée dans le Concert des nations qui marquent cet événement par de grandes célébrations”, a déclaré M. Alseny Conté, directeur de la mine de Sangaredi.

Pour sa part, le Responsable Santé et Sécurité (Hsec) de la CBG, Jean Clemenceau a souligné la nécessité de protéger les oiseaux migrateurs. Pour la célébration de la Journée mondiale des Oiseaux migrateurs de cette année, l’occasion sera mise à profit pour organiser une campagne mondiale visant à sensibiliser sur l’importance des oiseaux migrateurs et à la nécessité d'une coopération internationale pour les conserver.

« Cette année, la campagne se concentrera sur le chant des oiseaux et le vol des oiseaux comme moyen d'inspirer et de connecter les personnes de tout âge à travers le monde dans leur désir partagé de célébrer les oiseaux migrateurs et de s'unir dans un effort commun et global pour protéger les oiseaux et les habitats dont ils ont besoin pour survivre. Le thème de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2021 est une invitation aux personnes du monde entier à se connecter et se reconnecter à la nature en écoutant et en observant activement les oiseaux, où qu’ils soient. En même temps, le thème appelle les personnes du monde entier à utiliser leur propre voix et leur créativité pour exprimer leur appréciation commune des oiseaux et de la nature. (…) En tant que partisans de la nature (l'environnement), les oiseaux migrateurs ne font pas que relier différents endroits de la planète, ils reconnectent également les gens à la nature et à eux-mêmes comme aucun autre animal sur la planète”, a indiqué M. Clemenceau.

La Journée mondiale des oiseaux migrateurs n'est pas seulement une célébration des oiseaux. Comme le souligne le responsable Biodiversité de la CBG, c'est aussi un moment important pour réfléchir à la propre relation entre l’homme et la nature.

“La Journée mondiale des oiseaux migrateurs 2021 nous invite à renouer avec la nature en appréciant  les chants et le vol des oiseaux.  Cette année, le thème est : Chantez, volez, planez Comme un oiseau ! Ce qui nous ramène à l’origine de la raison pour laquelle nous travaillons ensemble pour conserver les oiseaux migrateurs”, a souligné M. Issiagha Keita sollicitant les bonnes pratiques à adopter pour la protection de ces Oiseaux et leurs habitats en conformité avec les principes de protection de notre environnement.

M. Mamoudou Sacko est le chef cantonnement eaux et forêts à Sangarédi. Il encourage la CBG à pérenniser sa politique de protection de la biodiversité. “Je vois que la CBG est une société qui s’intéresse beaucoup à la biodiversité. C'est la deuxième rencontre aujourd’hui à Boullere. Tout cela dans le cadre de la biodiversité. Aujourd'hui, on célèbre la journée mondiale des oiseaux migrateurs. Ces oiseaux ont une importance capitale parce qu'ils contribuent à la dissémination des espèces végétales d'un pays à un autre, ils contribuent à l'enrichissement des sols, à la diversification des espèces oiseaux au niveau de la planète.  Nous sommes des conservateurs de la nature. Nous sommes là dans le cadre de la protection et de la sauvegarde de notre biodiversité.  Donc, la société CBG qui s'intéresse beaucoup à cette activité, fait intervenir les services techniques de la place à chaque fois. Cela nous va droit au cœur.  Nous les en remercions sincèrement et les encourageons”, a déclaré M. Sacko tout en incitant les autres sociétés minières évoluant dans la zone à emboîter le pas à la CBG pour préserver l’environnement.

L’action de la CBG dans le cadre de la protection de l’environnement donne de la satisfaction aux autorités administratives locales. Comme le témoigne le sous-préfet de Sangaredi qui a saisi l’occasion pour solliciter auprès de la CBG, l’élargissement de la sensibilisation au-delà du district de Boulléré.  « Nous sommes satisfaits, et souhaitons que la protection de l'environnement soit une pratique quotidienne de tout le peuple de Guinée. Je demande à la Direction de la CBG d'élargir l'information, dans les autres villes autour de Sangaredi, mais aussi s’approcher des populations locales de nos localités pour leur expliquer dans nos langues nationales. Parce que si nous connaissons les avantages et les inconvénients de ces oiseaux migrateurs, mais ces populations-là ne le savent pas. Cette année c'est Boulléré, la prochaine il faut que ce soit ailleurs”, a souhaité M. Soriba Camara.

Après avoir remercié la CBG pour son implication dans la protection de l’environnement, le premier vice-maire de la commune rurale de Sangaredi, Amadou Douba Baldé a sollicité que ce genre d’événement puisse avoir lieu par trimestre. « La CBG ne manque jamais de présence dans les communautés. (…) La commune rurale de Sangaredi vous remercie très infiniment. Si c'est la commune qui décidait, nous voudrions avoir ce genre de rencontre par trimestre ou par an », a-t-il sollicité.

Pour clore l’évènement en beauté, la Compagnie des Bauxites de Guinée a fait parler son cœur en remettant des cadeaux aux élèves ayant joué le sketch et des fournitures scolaires au collège de Boulléré.

Abdoul Malick Diallo

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 669 91 93 06

Créé le Samedi 27 novembre 2021 à 15:48

TAGS