L'horreur à Labé : fin tragique pour Néné Oumou Diallo...

Moyenne Guinée

LABE-Les crimes odieux deviennent de plus en plus récurrents dans la préfecture de Labé. Dans la soirée du vendredi 26 novembre 2021, une jeune fille de trois ans a été assassinée par dans le quartier Madina de la commune urbaine de Labé. L’acte s’est passé aux environs de 16 heures au secteur Dianyabhé-école.

La victime Néné Oumou Diallo a été tuée et abandonnée dans un bâtiment en construction à quelques centaines de mètres de son domicile. Ayant constaté son absence dans la concession familiale, certains membres ont alerté les parents qui étaient au marché. Sous le choc, le grand-père maternel de la victime témoigne.

« Vers 17 heures mon garçon Thierno Amadou m’a bipé au téléphone, m’informant qu’un jeune est passé à la maison vers 14 heures prendre la fille de sa grande sœur et partir avec elle. Depuis, ils ne l’ont pas retrouvé. Je me suis immédiatement rendu dans la famille et nous avons commencé les recherches. Une de nos voisines nous a dit l’avoir vu passer avec le jeune Thioukkou. Celui-ci lorsqu’il passait avec la fille avait demander à la fillette de saluer sa tante avant de continuer leur chemin. Nous avons fait plusieurs recherches sans la retrouver. Je me suis rendu chez la mère du jeune, de là, nous sommes allés au marché Yénguéma sans le retrouver, on fait là-bas la prière du crépuscule.

Nous sommes revenus chez le chef de secteur, je l'ai laissé là-bas pour partir à la prière de 20 heures. A mon retour ils nous ont dit qu’ils ont vu le jeune se faufiler pour ne pas que la population le lynche. Nous avons alerté l’escadron mobile numéro 8 qui est venu le déposer dans ses locaux. Il a déclaré qu’ils ont violé le bébé avant de le tuer, le corps se trouve dans un bâtiment en construction. J’ai appelé quelqu’un dans la famille qui nous a dit qu’ils ont retrouvé le corps sans vie du bébé », explique Mohamadou Saidou Baldé en sanglot.

Mamadou Alpha Baldé chef secteur de Dianyabhé école attristé a indiqué que la victime Oumou Diallo n'a que trois ans. « C’est vraiment triste. Je demande à la sécurité de nous assister de plus pour protéger la population et ses biens », plaide ce responsable local.

Les services de sécurité, avec l’aide de la protection civile, ont rallié les lieux du crime aux environs de 21 heures 30 pour prendre le corps et le déposer à la morgue de l’hôpital régional de Labé. Quant à Mamadou Saliou Bah, l’auteur présumé du crime est retenu dans les mains des services de sécurité.

 

Depuis Labé, Thierno Oumar Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 27 novembre 2021 à 10:07

TAGS